Un instructeur espagnol de saut à l’élastique est accusé de meurtre par négligence alors qu’un malentendu possiblement lié à son accent a causé la mort d’une touriste de 17 ans, en 2015. Il a comparu lundi devant le juge.

L’affaire pourrait prêter à sourire si son dénouement n’était pas si tragique. En 2015, une Néerlandaise de 17 ans est morte en sautant à l’élastique avant même d’être attachée en raison des explications maladroites de son instructeur espagnol. Celui-ci, qui doit désormais faire face à des poursuites pour «meurtre par négligence», avait utilisé l’expression équivoque «no jump», littéralement «pas de saut» mais compréhensible comme «now jump», «saute maintenant» en français.

 

Un niveau d’anglais insuffisant

 

Le drame a eu lieu en 2015 sur un viaduc de Cantabrie, près de Bilbao. Comme l’a relaté le Telegraph lundi, le juge qui s’est prononcé sur l’affaire a notamment établi que l’Espagnol ne disposait pas d’un niveau d’anglais suffisant pour aider des étrangers à effectuer «une chose aussi délicate que sauter dans le vide à partir d’un point élevé». La mort de l’adolescente résulterait donc au moins partiellement d’une «incompréhension liée à une prononciation et un usage incorrects de l’anglais».

 

L’instructeur avait néanmoins commis d’autres négligences. L’adolescente, qui n’était attachée nulle part, n’avait pas l’âge légal pour sauter, ce dont personne ne s’était visiblement soucié. Les touristes attendaient au bord du précipice, en dépit du danger manifeste. Enfin, les sauts étaient «strictement interdits» à partir de ce viaduc.

Le Parisien avec AFP  leparisien.fr

Via: Le Parisien – Toute l’actualité — http://www.leparisien.fr/faits-divers/saut-a-l-elastique-il-dit-no-jump-elle-comprend-now-jump-saute-et-se-tue-28-06-2017-7096419.php#xtor=RSS-1481423633

June 29, 2017 at 01:16AM

Publicités