Nous avons dit ici beaucoup de mal de Marlène Schiappa. Nous l’avons traité de grotesque, de ridicule, d’idiote et nous nous sommes gaussés d’elle quand elle a envoyé paître Finkielkraut en lui reprochant de s’être attaqué « à une femme, jeune, benjamine du gouvernement, issue de la société civile, élevée dans les quartiers populaires ». Ces lettres de noblesse, bêtement pompeuses nous avaient éloignés d’elle…

Mais maintenant tout nous rapproche. Il nous faut confesser notre faute et notre erreur. Et rendre à la belle Marlène ce qui revient à la belle Marlène.

Elle est une femme. Rien qu’une femme. Une femme avec un corps dont tout laisse à penser qu’il est affriolant. Une femme apparemment, et avec bonheur, folle de son corps. Comment ne pas tomber sous le charme?

L’Express nous apprend que Marlène Schiappa est dotée d’un joli brin de plume. Une plume trempée dans quoi ? Sous le pseudonyme de Marie Minelli elle a publié à La Musardine, un éditeur spécialisé dans le cul, plusieurs livres. Voici les titres. Certains sont puissamment évocateurs. « Osez les sex-friends », « Comment transformer votre mec en Brad Pitt en 30 jours », « Les filles bien n’avalent pas ».

Nous ne les avons pas lus. Et ce n’est point dans nos intentions. Mais quand on sait qu’un de ses livres, publié sous son vrai nom, « Osez l’amour des rondes », avait été considéré comme « vulgaire et insultant » par les milieux féministes, pourtant difficiles à choquer, on imagine le contenu de « Les filles bien n’avalent pas »… Il nous est agréable d’apprendre que Marlène Schiappa est bien en chair si l’on en juge d’après son « Osez l’amour des rondes ». Et nous ne sommes pas loin d’y voir un appel pathétique adressé aux mâles de notre pays.

Quelques mystères demeurent toutefois. La secrétaire d’Etat à l’égalité Femmes-Hommes est-elle – selon les critères énoncés par elle- une fille bien? La secrétaire d’Etat à l’égalité Femmes-Hommes (répétons ce titre car elle siège quand même au gouvernement) pourrait-elle nous dire si les filles musulmanes, qu’elle aime tant, gardent ou pas leur voile quand elles font certaines choses ?

Marlène Schiappa n’a pas à s’inquiéter pour l’avenir. Si, ce qu’à Dieu ne plaise, elle était débarquée du gouvernement elle pourra continuer à écrire des livres. Connaissant ses engagements politiques nous lui en suggérons deux. « Les filles de gauche sont plus baisables que les autres » et « Pourquoi les mecs de droite ont tous une petite quéquette ».

 

Via: Atlantico.fr — http://www.atlantico.fr/decryptage/filles-bien-avalent-pas-c-est-titre-livres-marlene-schiappabenoit-rayski-3105512.html

July 9, 2017 at 12:39PM

Publicités