International

21:35 14.07.2017URL courte

L’artillerie turque installée dans la province de Kilis, à la frontière avec la Syrie, a ouvert le feu contre les positions des forces d’autodéfense des Kurdes syriens en réponse aux tirs effectués par de ces dernières, a signalé vendredi l’agence DHA, citant des sources militaires.

Les tirs pourraient avoir été entendus jusque dans le centre de la province, dans la ville de Kilis, a-t-on précisé.


©
AFP 2017 George Ourfalian

Le ministre turc de la Défense Fikri Işık a annoncé la semaine dernière qu’Ankara n’excluait pas une opération militaire à Afrine en cas de menace pour sa sécurité nationale émanant de cette région.

Environ 20.000 membres de l’Armée syrienne libre (ASL) et des militaires turcs participeront à une nouvelle opération militaire antikurde dans la région de la ville d’Afrine, située au nord-ouest de la Syrie et actuellement contrôlée par les Unités de protection du peuple (YPG), d’après des médias turcs.

Auparavant, un chef de l’Armée syrienne libre, qui a souhaité garder l’anonymat, a annoncé à Sputnik qu’après la fin du ramadan, conjointement avec les combattants de l’ASL, la Turquie envisageait de mener une opération aux abords de la ville de Tell Rifaat. Elle procède à ces fins à la répartition des militaires et des armes lourdes vers Azaz, qui se trouve à 6 km de Tell Rifaat.

 

Via: Sputnik France – Alertes Info et Analyses: Photos, Vidéos, Infographies, Radio — http://ift.tt/2v0yp6p

July 14, 2017 at 11:42PM