International

22:18 14.07.2017(mis à jour 22:20 14.07.2017) URL courte

La crise du Golfe ne sera pas réglée prochainement, a indiqué Anwar Gargash, chef de la diplomatie émiratie. Selon lui, les parties au conflit ne font que se diriger vers une rupture prolongée des relations.

«La réalité, c’est que nous sommes très loin d’une solution politique, qui consiste à changer la direction politique prise par le Qatar… Nous allons vers une longue pause.» — écrit Gargash sur sa page sur Twitter.


©
Sputnik. Vitaliy Belousov

Plus tôt aujourd’hui, le ministre qatari des Affaires étrangères, Mohammed bin Abdulrahman Al Thani, a, à son tour, déclaré lors de sa visite en Turquie que Doha continuerait à travailler sur une sortie de la crise avec les États-Unis et le Koweït, qui jouent le rôle d’intermédiaires.

«La crise ne peut pas être résolue en un jour», publie Associated Press, reprenant les paroles de M. Al Thani.

Pour rappel, l’Arabie saoudite, Bahreïn, l’Égypte et les Émirats arabes unis ont rompu le 5 juin leurs relations diplomatiques avec le Qatar, l’accusant de soutenir le terrorisme et de se rapprocher de l’Iran chiite, grand rival régional du royaume saoudien. Le Qatar, qui a le soutien de la Turquie, rejette fermement ces allégations.


©
AFP 2017 FAYEZ NURELDINE

Les quatre pays arabes demandent notamment au Qatar de rompre les relations diplomatiques avec l’Iran, de fermer la base militaire turque sur son territoire et de mettre fin à la diffusion de la chaîne de télévision Al Jazeera.

Doha, à son tour, a qualifié les requêtes d’irréalistes et a appelé à les réviser.

Via: Sputnik France – Alertes Info et Analyses: Photos, Vidéos, Infographies, Radio — http://ift.tt/2uiE766

July 15, 2017 at 12:24AM

Publicités