Insolite

15:39 15.07.2017URL courte

Pour atteindre Saint-Pétersbourg à partir de Lauenförde (land de Basse-Saxe, Allemagne), il a fallu traverser la Pologne, la Lituanie, la Lettonie et l’Estonie, soit un trajet d’un peu de plus de 2.000 km, a déclaré à Sputnik le retraité allemand Winfried Langner, qui n’est pas peu fier de son expédition en Russie à bord d’un vieux tracteur Deutz.

«Je roulais à droite et quand je voyais derrière un gros car ou un camion, je prenais encore plus à droite et allumais mes clignotants pour qu’ils me dépassent. En me doublant, ils klaxonnaient pour exprimer leur reconnaissance. C’était gentil, même formidable!», s’est souvenu l’interlocuteur de l’agence, dont la vitesse maximale était de 18 km/h.

Et d’ajouter qu’il effectuait régulièrement depuis huit ans, une fois tous les deux ans, de longs périples à bord d’un tracteur ou d’un camion et qu’en 2013, il avait ainsi gagné le cap Finisterre en Espagne.

Selon M.Langner, surnommé «Tracteur Willi», cette année il souhaitait se rendre en Argentine, mais son médecin l’en a dissuadé en raison des grandes chaleurs qui sévissent dans le pays, lui recommandant de rester plutôt dans les latitudes nord et d’aller, par exemple, à Saint-Pétersbourg.

«Les Russes sont si accueillants. […] Le fait de ne pas parler russe ne facilitait évidemment pas la vie, mais à l’aide des « mains et des pieds », j’arrivais à me faire comprendre. En outre, les gens étaient très sincères dans leur volonté de m’aider», a poursuivi l’homme.

Il a dis qu’il avait la tête pleine de belles impressions après cette aventure d’à peu près un mois et demi sur les routes de Russie.

«Je dois encore tout digérer, qu’il s’agisse de mes visites d’expositions ou d’autres choses. C’était incroyablement beau!», a résumé l’interlocuteur de Sputnik.

Il n’a eu qu’une seule panne à Kaliningrad et a été agréablement surpris par l’infrastructure le long des routes en Russie et ce, à tel point qu’il a même pensé à se rendre à Vladivostok, mais vu ses 81 ans, il a jugé le périple trop risqué. Cependant, si sa santé lui permet, il pourrait tenter de gagner Moscou d’ici deux ans. Après tout, tous les chemins mènent à Moscou!

Toujours est-il qu’après une semaine à Saint-Pétersbourg, l’Allemand doit retourner chez lui et effectuer un nouveau voyage de 2.000 km à bord de son tracteur. Pas question pour lui de prendre l’avion…

Via: Sputnik France – Alertes Info et Analyses: Photos, Vidéos, Infographies, Radio — http://ift.tt/2trdEyW

July 15, 2017 at 05:48PM