Les forces de l’ordre françaises ont fait usage de gaz lacrymogènes dans le quartier d’Opéra, à Paris,dans l’après-midi du 15 juillet, pour mettre fin aux débordements de manifestants issus de la diaspora de la République Démocratique du Congo (RDC). Ceux-ci entendaient faire entendre leur opposition à la tenue d’un concert à l’Olympia d’Héritier Watanabe, un artiste qu’ils accusent d’être proche du président de RDC Joseph Kabila.

La préfecture de police de Paris a finalement décidé d’interdire le spectacle, en raison de ces «débordements inacceptables».

Via: RT en français — http://ift.tt/2teAJd6

July 15, 2017 at 09:04PM