A Ploudalmézeau, les déchets produits par la fabrication de bière de la Brasserie des Abers sont recyclés en nourriture pour les vaches laitières de Kermerrien et de Gwel-ar-mor.

Insolite

À l’heure où l’on parle de plus en plus de circuits courts et d’économie circulaire, deux producteurs locaux de la région de Ploudalmézeau marchent main dans la main pour recycler et valoriser des déchets bien particuliers : les drêches, issues de la fabrication des bières de la Brasserie des Abers. Ainsi, deux fois par semaine, les deux petites bennes achetées conjointement par la Brasserie des Abers et le Gaec (Groupement agricole d’exploitation en commun) Gwel-ar-mor, font chaque semaine la navette entre Ploudalmézeau et Saint-Pabu.

Créée il y a 17 ans, la brasserie produit toute une gamme de bières artisanales au succès sans cesse croissant. « Une montée en puissance qui a nécessité l’embauche de deux brasseurs supplémentaires, tandis que trois jeunes commerciaux se chargent de la commercialisation dans toute la Bretagne », note le directeur Éric Godet.

Seconde vie pour les déchets

« Comme toute production, le brassage de notre cervoise locale comporte aussi son revers », remarque Eric Godet. Chaque année, ce sont ainsi 30 tonnes de drêches (résidus d’orge) qui sortent des cuves. Ces éléments non solubles – qui restent après fermentation et transformation de l’amidon des grains d’orge en alcool – ne sont toutefois pas sans intérêt. Bien au contraire ! Riches en énergie, protéines et minéraux, ils constituent un complément alimentaire idéal pour les ruminants.

Pendant des années, ce sont des vaches ploudalméziennes, puis les animaux du parc de Moulin Neuf qui en ont profité.

Des vaches avisées et de bon goût

Depuis quelques mois, en raison de volumes devenus trop importants, ce sont les 105 laitières du Gaec Gwel-ar-mor, à Kermerrien, qui s’en régalent. À raison, chacune, de 1,2 kg de drêches par jour, dégustées sans se faire prier !

Avisées et de bon goût, que dire d’autre de ces vaches lorsque l’on sait que la Mutine blanche vient de recevoir, pour la seconde année consécutive, la médaille d’or au concours régional des bières de Bretagne organisé par la chambre d’agriculture des Côtes-d’Armor.

Et pour ceux qui pourraient avoir quelque inquiétude… Sachez que pas une goutte d’alcool ne subsiste dans les drêches si appréciées des vaches de Kermerrien. Sur les marchés, le lait frais et les yaourts proposés par les Lampaulais Bertrand et Martine Le Borgne (membres du Gaec) peuvent donc être achetés et consommés sans la moindre modération !

Via: Ouest-France – Actualité — http://ift.tt/2t15o9o

July 15, 2017 at 01:19PM