Les annonces effectuées dans les transports en commun seront désormais plus neutres et le traditionnel « ladies and gentlemen » devrait être remplacé par « bonjour à tous ».

C’est un pas de plus vers une ville « gender neutral« , qui fait moins de distinction entre les sexes. Le métro de Londres a troqué la formule désuète « ladies and gentlemen » dans ses annonces pré-enregistrées et celles des conducteurs pour une expression plus neutre, comme « bonjour à tous », rapporte le journal britannique Metro

Les enregistrements vocaux seront modifiés et les textes fournis aux employés, modifiés. « Nous voulons que toutes les personnes se sentent les bienvenues sur notre réseau de transport », a expliqué le directeur de la stratégie client de la compagnie Transport for London (TfL), Mark Evers. « Nous avons modifié le langage utilisé dans les annonces et ailleurs, et nous nous assurerons qu’il soit inclusif et reflète la formidable diversité de Londres », a-t-il ajouté. 

La TfL cherche notamment à s’adresser aux personnes « non binaires« , qui ne se reconnaissent pas dans les identités de genre, représentés par les associations LGBTQI (lesbienne, gay, bi, trans, queer, intersexe) friendly. 

L’engagement de Sadiq Khan

Cette mesure intervient après un incident survenu en décembre, rappelle Konbini. Aimee Challenor, une jeune femme trans de 19 ans et porte-parole sur les questions d’égalité du Green Party, avait joint par téléphone le numéro d’assistance de l’organisme de transports en commun et avait été confrontée aux moqueries d’un employé de la TfL. « Vous n’avez pas une voix de dame », lui avait-on dit. Sian Berry, une élue écologiste du même parti, s’était alors faite sa porte-parole et avait interpellé le maire de Londres, Sadiq Khan, sur le sujet.  

LIRE AUSSI >> Sadiq Khan, maire de Londres: « Vous avez choisi l’espoir plutôt que la peur » 

« Je suis conscient que certains usagers ne se retrouvent pas dans la manière dont certaines annonces sont faites ou ne se sentent pas à l’aise », avait-il déclaré à l’époque, assurant que les salariés seraient davantage sensibilisés à la question. 

Via: LEXPRESS.fr – Rss A la Une — http://ift.tt/2t4U4Je

July 16, 2017 at 06:54PM