Dans un entretien exclusif accordé à dimanche Ouest-France, le ministre de la Transition écologique balaie l’essentiel des dossiers. S’il veut jouer la carte de la concertation, il souhaite engager la France sur le chemin d’une économie décarbonée. Pour cela, il devra jouer avec une réalité budgétaire étriquée et des dossiers épineux qui ont pris beaucoup de retard. Extraits.

Entretien

Faire baisser la part du nucléaire à 50 % de la production énergétique en 2025. Est-ce réaliste ?

Arriver à cet objectif en 2025 est un véritable défi, qui peut sembler insurmontable. Le sujet est tellement sensible que tout le monde l’a enfoui. On a déjà perdu des années précieuses. Je ne veux pas de mystification. Il va falloir définir des scénarios réalistes et possibles, sinon ce sera brutal. Mais je ne veux rien cacher.

Cela passe vraiment par la fermeture de 17 réacteurs ?

Soyons clairs, je n’ai pas dit qu’il fallait fermer 17 réacteurs. J’ai juste rappelé que, pour appliquer la loi, certains scénarios prévoient qu’on en ferme 17, voire plus. Or jusque-là tout le monde a fermé les yeux là-dessus.

Quid de l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes ?

Tout le monde connaît mon opinion là-dessus, je n’ai jamais été convaincu par l’utilité du projet. Maintenant, le dossier est dans les mains des médiateurs, pour vérifier que tous les scénarios ont été étudiés. La décision se fera de façon impartiale.

On va y arriver un jour ?

C’est devenu tellement passionnel… Très sincèrement, personne n’est malhonnête dans ce dossier mais tout le monde n’a pas la même grille de lecture. Je ne suis pas en conflit avec M. Retailleau, je respecte son point de vue, je le comprends mais ne le partage pas. Je veux que le dialogue et la raison l’emportent, sans violence verbale et encore moins physique. Il y a des besoins avérés pour absorber le trafic mais on a été au plus facile, tout n’a pas été étudié. C’est l’héritage d’une décision prise il y a 30 ans. On s’est dit : « il y a des champs de libre, allez hop on bétonne tout ça ». Ce sont des logiques dépassées.

Lire l’intégralité de cet entretien demain, dans dimanche Ouest-France.

Via: Ouest-France – Actualité — http://ift.tt/2uq9o6X

July 15, 2017 at 09:29PM