Après ses 40 ans en juin, le Puy du Fou a fêté ce vendredi soir sa millième Cinéscénie. Un spectacle unique, qui repose avant tout sur la motivation et le travail de bénévoles passionnés.

Gérard Bideau fait partie des bénévoles les plus chevronnés. « Je suis venu la première année, un peu par hasard, et ça m’a beaucoup impressionné ! Comme la première année professionnellement ça n’était pas possible pour moi de m’engager, je suis arrivé l’année suivante. » L’homme de 64 ans, puyfolais (bénévoles qui participent au spectacle, NDLR) depuis 39 ans, a tout connu au Puy du Fou.

Gérard Bideau.

Gérard Bideau. | Ouest-France

« J’ai d’abord intégré le groupe du village du Château. Au début je faisais avant tout de la figuration, même si le but ce n’est pas simplement de bouger mais de créer une sorte de chorégraphie. » Gérard est aujourd’hui responsable du village et coordinateur de mise en scène. Il est placé sous les ordres du metteur en scène, et gère 450 personnes tous les soirs !

Pour ces bénévoles, le chiffre de 1000 représentations signifie beaucoup. « La valeur symbolique est énorme ! On est parti de très loin, au début pas grand monde n’y croyait. On ne se serait jamais douté qu’on ferait 1000 représentations ! Je repense souvent aux premières années, parce qu’on a vécu beaucoup de choses. »

Lire l’article dans le Dimanche Ouest-France du 16 juillet.

Via: Ouest-France – Actualité — http://ift.tt/2v2GI1N

July 15, 2017 at 01:54PM

Publicités