Début juillet, un ancien sous-traitant du groupe sidérurgique assurait avoir déversé, pendant trois mois, de l’acide en pleine nature avec la complicité de salariés d’Arcelor.

La révélation était plus qu’embarrassante pour ArcelorMittal. Le groupe sidérurgique dément le déversement d’acide pur dans la zone de stockage des résidus de Florange, en Moselle, contrairement aux affirmations d’un employé d’une société de sous-traitance. 

« Aucun acide pur n’a été déversé dans la zone de stockage des résidus de Florange », a affirmé le groupe dans un communiqué publié lundi soir sur son compte Twitter. 

« L’enquête menée par ArcelorMittal sur des irrégularités supposées dans le dépôt de résidus de Florange se poursuit », précise le groupe, ajoutant que l’enquête « est très complexe ». 

Des produits toxiques répandus sur ce site?

Si l’entreprise affirme qu’aucun acide pur n’a été déversé, on ignore si des produits toxiques ont ou non été répandus sur ce site qui présente une perméabilité avec des cours d’eau de la région. Le parquet de Thionville refuse de communiquer tant que l’enquête judiciaire n’est pas terminée. 

Un employé d’un sous-traitant d’Arcelor Mittal chargé de transporter l’acide servant à décaper l’acier jusqu’à un centre de recyclage avait révélé à la presse, début juillet, avoir été contraint de déverser de l’acide directement dans ce dépotoir. « On me disait de charger l’acide et d’aller au crassier, avec la complicité de salariés d »Arcelor qui me donnaient les bons [de livraison] eux-même », avait-il notamment affirmé au micro de France Bleu.  

Après ces déclarations, une enquête préliminaire a été ouverte par le parquet de Thionville pour atteinte à l’environnement, et Arcelor ainsi que la communauté d’agglomération du Val de Fensch, ont déposé plainte contre X. 

Via: LEXPRESS.fr – Rss A la Une — http://ift.tt/2vetSxg

July 18, 2017 at 06:12PM