«Nous sommes venus pour montrer au monde que le pays va mieux, bien mieux», a affirmé Hafez el-Assad, 15 ans, au quotidien brésilien O Globo en marge des olympiades de mathématiques se tenant à Rio de Janeiro auxquelles participe le fils du président syrien.

«Je sais quel genre d’homme est mon père», a-t-il déclaré. «En tant que président, les gens disent beaucoup de choses [à son sujet]. Beaucoup sont aveugles. Cela n’est pas la réalité», a assuré l’adolescent, dans un anglais parfait.

Le journal a expliqué avoir découvert par hasard la présence du fils Assad parmi les 600 participants de 111 pays venus concourir à Rio de Janeiro.

«J’ai toujours vécu comme un enfant normal et mes amis me considèrent comme une personne normale», a poursuivi le jeune Assad, qui porte le nom de son défunt grand-père, l’ex-président Hafez el-Assad (1930-2000).

Le 17 juillet, les participants à cette 58e édition des olympiades internationales de mathématiques ont observé une minute de silence à la mémoire de la mathématicienne iranienne Maryam Mirzakhani, morte deux jours plus tôt, à 40 ans, d’un cancer.

Les centaines d’étudiants, tous de bleu vêtus, ont rendu hommage à cette Iranienne qui avait dans son adolescence remporté le fameux concours de mathématiques deux années de suite, en 1994 et 1995, avec un score parfait à l’issue de la seconde édition. 

Lire aussi : Pour vouloir «maintenir Assad», Emmanuel Macron accusé dans Libé de soutenir le terrorisme

Via: RT en français — http://ift.tt/2u5tEs9

July 18, 2017 at 09:02PM