L’année 2017 s’annonce noire

pour les musulmans vivant aux Etats-Unis

. Dans son rapport publié lundi 17 juillet, le Conseil des relations américano-islamiques (CAIR) fait savoir que les actes à caractère islamophobe ont augmenté de 91 % pendant les six premiers mois de l’année 2017 par rapport à la même période en 2016, année qui était déjà la pire pour les musulmans aux yeux du CAIR depuis que l’organisation a commencé à recenser les actes antimusulmans.

Au cours du deuxième trimestre 2017 couvrant les mois d’avril à juin, le CAIR a reçu 946 rapports d’incidents. Dans le lot, il en a recensé 451 liés à des actes antimusulmans. L’organisation a répertorié cinq types d’agressions les plus courantes. Le harcèlement arrive en tête avec 16 % d’incidents recensés (72), suivi de très près par les crimes de haine (15 %) impliquant des attaques physiques et des dommages matériels. A noter également, 37 incidents (8 %) sont amputés au Service des douanes et de la protection des frontières des États-Unis (CBP).

Les victimes sont souvent agressés à domicile (17 %), dans la rue et sur la route (14 %) et dans les transports en commun (13 %). L’appartenance ethnique est le principal facteur d’agression (32 %), suivi du fait que la victime soit perçue comme musulmane (20 %) et du port du voile (15 %).

Via: SaphirNews.com | Quotidien d’actualité sur le fait musulman en France — http://ift.tt/2uFeg9c

July 18, 2017 at 07:31PM

Publicités