,

Une gigantesque tache est apparue sur la surface de notre étoile

En analysant les derniers relevés du Solar Dynamics Observatory, la NASA repérait il y a quelques jours une tâche présente à la surface du Soleil. Celle-ci, gigantesque, pourrait facilement engloutir notre planète.

L’Observatoire de la dynamique solaire (en anglais Solar Dynamics Observatory) est un observatoire solaire développé par la NASA destiné à nous « rapprocher » de notre étoile. Entendez par là, mieux la connaître. Il s’agit pour l’agence américaine d’étudier ses caractéristiques qui affectent la Terre et l’espace proche de celle-ci, et les changements de son activité. Nous savons par exemple, grâce à ces instruments, que le Soleil est entré dans un nouveau cycle caractérisé par une période de faible activité. D’où la surprise des chercheurs donc, lorsqu’ils virent une nouvelle tâche à la surface de notre étoile.

Cette gigantesque tache, la seule et unique tache présente actuellement sur la surface du Soleil, vient d’être baptisée AR2665. Comme nous le montrent les images ci-dessous, prises entre le 5 et le 11 juillet dernier, sa taille a considérablement évolué au fil des jours pour finalement tripler de taille en l’espace de seulement une semaine. Elle est aujourd’hui bien plus grosse que la Terre :

Compte tenu de ses mensurations, la NASA estimait il y a peu que cette tâche avait environ 25 % de chances de donner vie à une éruption de classe M. Ces éruptions ne sont pas à prendre à la légère, ces dernières pouvant sérieusement perturber satellites et autres équipements électroniques. Fort heureusement l’éruption produite était plus faible qu’escompté, ne causant aucun dégât majeur sur les installations terrestres.

Grâce à cet instrument, la NASA est donc aux premières loges de phénomènes stellaires qui nous concernent tous. Côté physique, le SDO est un satellite de 4,5 mètres de haut sur 2 mètres de largeur et de profondeur pesant un peu plus de 3 tonnes. Lancé le 11 février 2010 par une fusée Atlas V depuis la base de Cape Canaveral en Floride, le satellite évolue depuis sur une orbite géosynchrone, soit dans le même sens de rotation que la Terre, à environ 35800 kilomètres d’altitude.

Source : NASA

Via: SciencePost — http://ift.tt/2u5Fd2F

July 18, 2017 at 09:59PM