SONDAGE – Si la politique économique du nouveau président est perçue par les Français comme étant susceptible d’avoir un impact plutôt positif, les deux-tiers considèrent qu’elle favorise les chefs d’entreprises et les cadres au détriment des chômeurs et retraités.

Emmanuel Macron le 16 juillet 2017 à l’Élysée. ( POOL/AFP / STEPHANE MAHE )

Emmanuel Macron le 16 juillet 2017 à l’Élysée. ( POOL/AFP / STEPHANE MAHE )

Après un peu plus de deux mois à l’Élysée, Emmanuel Macron reste encore très populaire auprès des Français, avec 66% de bonnes opinions selon le baromètre Ifop-Fiducial dévoilé mi-juillet. Mais sa politique économique et fiscale « divise voire fracture l’opinion », révèle mercredi 19 juillet un sondage* Odoxa réalisé pour Les Échos et Radio Classique.

Si 50% des personnes interrogées disent avoir une bonne opinion de la politique économique qu’il vient de présenter devant le Congrès, ils sont autant (49% exactement) à en avoir une mauvaise opinion.

UNE POLITIQUE « PRO-BUSINESS »…

La majorité des sondés estiment que sa politique « pro-business » (75% jugent qu’elle est « favorable aux entreprises ») est « cohérente » (51%) et qu’elle sera « efficace pour redresser le pays » (49%). Une proportion « énorme au regard du pessimisme habituel de nos concitoyens », souligne Gaël Sliman, le président d’Odoxa, dans ce rapport.

Dans le détail, 43% des Français pensent que la politique économique du chef de l’État sera positive sur la croissance économique, contre 20% qui n’y croient pas. Sur l’emploi, sujet prioritaire chez les Français, 37% attendent des retombées positives, contre 24% de sceptiques. À noter, 38% pensent qu’il n’y aura pas d’impact.

Un avis globalement favorable qui résulte d’une « lisibilité dans l’action » d’Emmanuel Macron entérinant « l’idée qu’il peut être pragmatique et efficace », analyse M. Sliman.

… ET SOCIALEMENT INJUSTE

Face à de tels chiffres, pourquoi la politique économique d’Emmanuel Macron ne suscite pas l’enthousiasme auprès de tous les Français ? Une grande part d’entre eux craint qu’elle ne soit injuste.

Deux-tiers des Français (64%) la qualifie de « socialement injuste ». En effet, ils estiment qu’elle favorise les cadres (64%) et les chefs d’entreprises (80%), au détriment des jeunes (54%), des chômeurs (58%) et les ouvriers (63%).

Les sondés pensent également que cette politique est susceptible de creuser les inégalités intergénérationnelles. Pour 85% des Français et 95% des retraités, les plus de 65 ans seront désavantagés par cette politique économique.

* Enquête réalisée auprès d’un échantillon de 1.011 Français interrogés par Internet le 12 et 13 juillet 2017, parmi lesquels : 231 sympathisants de gauche, 150 sympathisants En Marche!, 132 sympathisants de droite hors FN et 166 sympathisants FN.

Via: À la une – Google News — http://ift.tt/2uyxigS

July 19, 2017 at 12:57PM