Rien ne va plus entre les tribus de Sinaï et le Hamas palestinien.

Des medias arabophones égyptiens rapportent qu’une nouvelle coalition de tribus bédouins de la péninsule égyptienne a décidé d’unir leur force pour lutter contre l’influence de la branche palestinienne des Frères musulmans à Gaza.

Les tribus du Sinaï ont publié un communiqué rejetant l’infiltration du Hamas au Sinaï, depuis Gaza, dans leurs zones, disant qu’ils appuient les forces de sécurité égyptiennes dans leurs efforts visant à défaire le groupe palestinien. Ils ont lancé une mise véritable mise garde contre le Hamas, dont voici un extrait de notre traduction de l’arabe :

« L’Union des tribus du Sinaï dirigé par la tribu Tarabin a publié cette déclaration disant que l’Union des tribus du Sinaï met en garde contre le groupe terroriste du Hamas de continuer à déplacer des terroristes à travers les tunnels de Gaza vers le Sinaï et vice versa, et les aider à être logé et traité comme des alliés et de les armer »

La déclaration indiqué aussi que « l’Union des tribus du Sinaï n’acceptera pas la poursuite de cette attitude et qu’elle frappera d’une main de fer tous ceux qui soutiennent les terroristes dans le Sinaï. »

La déclaration ajoute aussi « qu’il est temps que les dirigeants du Hamas comprennent que l’immersion permanente dans le terrorisme affecte non seulement les habitants de Gaza, mais aussi leurs voisins dans le Sinaï. »

L’Union des tribus du Sinaï réaffirme son appuie aux activités militaires à l’armée égyptienne. Environ 25 000 hommes des forces égyptiennes sont déployés dans le Sinaï.

 

Les chefs de la tribu Tarabin coopèrent avec les forces de sécurité égyptiennes

 

L’Union des tribus du Sinaï affirme qu’elle soutenait l’État « dans toutes les mesures qu’elles entreprennent pour établir la sécurité et la stabilité à travers l’Égypte, notamment la péninsule du Sinaï ».

Le rapprochement entre les tribus arabes au Sinaï et les forces de sécurité et l’armée se fait à très grande échelle, en particulier pendant cette période où la région est sous la menace du terrorisme.

Des sources sécuritaires égyptiennes ont annoncé, le 17 juillet 2017, que les forces de la police ont abattu 30 terroristes, et blessé des dizaines d’autres, suite à des frappes aériennes. Selon les mêmes sources, ces éléments terroristes prévoyaient d’effectuer des attaques contre les forces militaires et sécuritaires.

Une source de la police égyptienne a affirmé cela est dû à la tension latente entre les tribus et le Hamas et la pression intense de l’armée sur les extrémistes.

Le communiqué des tribus, qui soutient l’armée et exprime la solidarité avec l’état égyptien, a surpris le Hamas qui a commencé à proliférer dans la région.

Le groupe palestinien utilisait les routes clandestines pour faire passer les armes et les hommes à travers la péninsule.

L’alliance entre l’armée égyptienne et les tribus est devenue possible grâce à la tribu Tarabin. Les chefs de cette tribu ont appelé les membres de toutes les tribus à s’unir pour lutter contre le terrorisme. Cette tribu avait antérieurement constitué une milice, l’Union des tribus du Sinaï, pour combattre les extrémistes.

La bataille entre l’armée et les groupes extrémistes est entrée dans une phase plus dangereuse et critique. Les terroristes dans le Sinaï ont une grande haine pour les hommes de tribus arabes car ils refusent de travailler avec eux et pour avoir cherché la protection de l’armée égyptienne.

En même temps, le Hamas est soutenu par le Youssef al-Qaradawi, religieux salafiste habitant au Qatar et grand soutien des Frères musulmans, qui avait qualifié le gouvernement d’Al-Sissi de gouvernement issu d’un coup d’État.

 

Les bédouins de la tribu Tarabin plus proche avec Israël

 

L’armée israélienne aurait soutenu les membres de la tribu Tarabin dans leurs combats contre les djihadistes de l’Etat islamique, alors que l’armée égyptienne attaquait ces groupes par des attaques surprises ou des frappes aériennes intensives.

Les bédouins de la tribu Tarabin avaient attaqué aussi des positions de l’État islamique dans la partie nord de la péninsule du Sinaï garce aux informations fournis par les israéliens.

Les terroristes se cachaient souvent dans les régions accidentées et à l’abri des regards dans le désert rude et les corridors montagneux. Israël fournit les informations sur les mouvements du groupe, ses routes et caches.

Mais maintenant, il est clair que tous les renseignements et rapports provenant du Sinaï indiquent l’existence de tension claire entre les terroristes du Hamas et les hommes de tribus, qui rejettent la présence des terroristes dans leurs régions et refusent catégoriquement de combattre l’armée égyptienne.

Les extrémistes utilisent plusieurs tactiques pour empêcher les citoyens de travailler avec l’armée, y compris « l’intimidation et la tentation »

La tribu Tarabin a expulsé les éléments extrémistes de son territoire dans une série de batailles violentes, notamment dans la zone d’al-Ajraa entre cheikh Zouweid et Rafah près de la ligne côtière. Garce aux renseignents israéliens, cette tribu était capable d’expulser les terroristes de plusieurs zones et détruire un grand nombre de leurs caches.

Israël avait développé ces dernières semaines une nouvelle politique, qui permet à l’Égypte de renforcer rapidement ses forces dans la péninsule du Sinaï, dans le cadre de la lutte commune des deux états contre le terrorisme islamique.

Israël voit donc d’un bel œil cette alliance des tribus de Sinaï contre le Hamas car sa stratégie sécuritaire dans la région était fondée sur un front commun avec l’Égypte pour contrer l’hégémonie du Hamas. Certains le voient déjà qu’il va bénéficier de cette situation.

 

Reproduction autorisée avec la mention suivante:
© Souhail Ftouh pour Europe Israël

Via: Europe Israel – analyses, informations sur Israel, l’Europe et le Moyen-Orient — http://ift.tt/2vifJ2m

July 19, 2017 at 12:50PM