Le chef de l’Etat a appelé les élus de la majorité à respecter le travail du gouvernement, alors que des divergences sont apparues entre l’exécutif et les députés, notamment concernant le projet de loi de moralisation de la vie publique.

«Il n’y a pas de caporalisme ici, il n’y a pas d’ordre jupitérien, comme diraient certains», a lancé Emmanuel Macron le 18 juillet à des députés de La République en Marche et du MoDem réunis à Paris. Il faisait référence à ses propres mots, tenus en octobre 2016, lorsqu’il avait défendu l’idée d’un «président jupitérien».

«Il y a une exigence commune, mais après c’est à vous de la réinventer, avec des idées que vous ferez monter», a poursuivi le chef de l’Etat, appelant les élus de la majorité à garder «une culture de respect mutuel et du travail avec le gouvernement».

«Je ne vous le cache pas, il y aura des débats difficiles, ils seront budgétaires, ils seront parfois humains», a encore déclaré Emmanuel Macron, alors que de premières divergences entre les positions de la majorité REM-MoDem et celles de l’exécutif sont apparues récemment.

Le président de la République, qui n’était pas annoncé, s’est rendu à une réunion des députés de la majorité réunis au secrétariat d’Etat des Relations avec le Parlement, où se sont également rendus le Premier ministre Edouard Philippe et plusieurs ministres.

Lire aussi : Très controversé, le projet de loi antiterroriste adopté à une large majorité par le Sénat

Via: RT en français — http://ift.tt/2uBqbnD

July 19, 2017 at 12:43PM