Réseau Actu

Le questionnement est le fondement même de l'humain, continuons à poser des questions.

media-alternatif

Alexandre Zakhartchenko annonce la création d’un nouvel état – la Malorussie – pour remplacer l’Ukraine


Aujourd’hui, 18 juillet, la capitale de la République Populaire de Donetsk a accueilli un événement historique – la signature d’une déclaration politique sur la création d’un nouvel état, qui deviendra le successeur légal de l’« Ukraine ». Le nouvel état sera constitué de 19 régions de l’ancienne Ukraine et sera appelée Malorussie, avec la capitale du nouvel état à Donetsk. Kiev restera un centre historique et culturel sans statut de capitale.

« Ici, nous allons tous discuter du futur. Nous proposons un plan pour la réintégration du pays grâce à la loi et à la constitution. Nous devons construire un nouveau pays dans lequel les concepts de conscience et d’honneur ne sont pas oubliés. Nous offrons aux citoyens de l’Ukraine une manière pacifique de sortir de cette situation difficile, sans guerre. Ceci est notre dernière offre non seulement pour les Ukrainiens, mais aussi pour tous les pays qui soutiennent la guerre civile dans le Donbass. Je suis convaincu que nous ferons tout ce qui est possible et impossible, » a déclaré le chef de la RPD, Alexandre Zakhartchenko.

Ont participé à l’événement : le chef de la RPD Alexandre Zakhartchenko, le conseiller du chef de l’état Zakhar Prilepine, le vice président du conseil des ministre et ministre des revenus et des taxes, Alexandre Timofeyev, ainsi que des représentants de la plupart des régions qui faisaient auparavant partie de l’Ukraine.

Tous les délégués présents ont voté unanimement à vote ouvert pour signer la déclaration politique sur la création de la Malorussie avec Donetsk pour capitale.

« La Malorussie est un état fédéral avec une large autonomie des régions. La préservation du droit des langues régionales sera garantie, le drapeau de Bogdan Khmelnitsky est reconnu comme étant le drapeau national, » a déclaré Alexandre Timofeyev en citant l’acte constitutionnel.

« L‘état « Ukraine » s’est révélé comme étant un état failli et a démontré son incapacité à garantir à ses habitants un présent et un avenir pacifiques et prospères, » souligne l’un des points de la déclaration politique.

Les deux documents ont été unanimement approuvés par les délégués. En plus des représentants du Donbass, la création du nouvel état a été soutenue par des représentants des régions de Kharkov, Dnipropetrovsk, Zaporojié, Kherson, Nikolayev, Odessa, Soumy, Poltava, Chernigov, Kirovograd, Kiev (délégués de la région et de la ville), Cherkassy, Rovno, Volyn, Ternopol, Ivano-Frankovsk, et Lvov.

Déclaration politique

Le projet de l’état « Ukraine », formulé il y a 150 ans et mis en œuvre de différentes façons pendant le 20e siècle, a atteint sa conclusion logique et a mené à la désintégration du pays, à la guerre civile et à la mort de dizaines de milliers de personnes, y compris des enfants, des femmes et des personnes âgées. Et ce processus est irréversible. Toute tentative d’inverser l’histoire conduira à la « balkanisation » du conflit, à l’extension du chaos, l’escalade de la guerre civile et un nombre encore plus grand de victimes.

Pour arrêter la guerre civile, et éviter de nouvelles victimes, nous, représentants de la majorité des régions de l’ancienne « Ukraine » rassemblés à Donetsk le 18 juillet 2017, avons discuté de la situation actuelle et en sommes venus aux conclusions suivantes :
– l’état « Ukraine » s’est révélé comme étant un état failli et a démontré son incapacité à garantir à ses habitants un présent et un avenir pacifiques et prospères ;
– les autorités actuelles – le « président » Porochenko et la Rada suprême – élus à Kiev après le coup d’état sur fond de terreur politique et en l’absence d’élections en Crimée et dans le Donbass, sont illégitimes ;
– l’état « Ukraine » est au bord de la catastrophe économique et du dépeuplement ;
– un coup d’état ultranationaliste se prépare à Kiev, à la suite duquel des personnes ouvertement néo-nazies prendront le pouvoir à la place des « Bandéristes à visage européen » ;
– suite au coup d’état néo-nazi, débutera dans le pays une guerre civile de tous contre tous qui provoquera sa désintégration ultérieure ;
– le projet nationaliste ukrainien (le projet galicien) s’est discrédité lui-même en versant le sang des civils dans le pays ;
– l’idéologie « ukrainiste » a prouvé qu’elle est misanthropique, et mélangée avec de la xénophobie (russophobie, antisémitisme, polonophobie) et du néo-nazisme (l’idéologie d’exclusivité nationale et de supériorité) ;
– suite à l’évolution historique et à cause du Maïdan, le mot « Ukraine » est associé à tout jamais aux noms des complices des nazis Bandera et Choukhevytch, avec les tragédies de Baby Yar, les massacres en Volhynie et Khatyn, et aujourd’hui, avec les assassinats de masse de gens sur le Maïdan, dans la maison des syndicats à Odessa, et le génocide du peuple du Donbass.

Sur la base de ce qui précède, nous croyons que l’état « Ukraine » tel qu’il a été établi après la chute de l’URSS ne peut pas être restauré.

Nous, représentants des régions de l’ancienne « Ukraine », proposons de recréer l’état et à la place de l’ancienne « Ukraine », en se basant sur le fond historique, de proclamer l’état de Malorussie. Dans cette affaire, il est d’une importance primordiale de renommer le pays, puisque l’« Ukraine » en tant qu’état est coupable de crimes de guerre, de terreur de masse et de génocide de son propre peuple.

À son tour, le nouveau nom du pays basé sur les traditions historiques, nous permettra de réunifier ces pièces de l’ancienne « Ukraine » qui semblaient se séparer à jamais, y compris en raison de la participation à la guerre civile des deux côtés de la ligne de front.

Nous devons tourner la page de l’histoire de notre peuple qui est remplie du sang de nos frères et de nos sœurs.

La Malorussie est un état INDÉPENDANT, SOUVERAIN avec un nouveau nom, un nouveau drapeau, une nouvelle constitution, une nouvelle structure d’état, de nouveaux principes de développement social et économique, et de nouvelles perspectives historiques. Mais ce N’EST PAS UNE RÉVOLUTION ! C’est un retour à l’histoire. C’est une nouveauté qui restaure, mais ne détruit pas.

Au vu de la situation économique critique du pays, de la possibilité d’apparition du chaos et de la désintégration, en raison du risque de commencement d’une « guerre de tous conte tous », nous considérons nécessaire de déclarer un état d’urgence pour la période de transition pouvant aller jusqu’à trois ans. Durant cette période, le processus d’adoption de la nouvelle constitution et l’établissement de l’état de droit devront avoir été parachevés.

Pendant cet état d’urgence, une interdiction des activités des partis politiques et des fonds étrangers sera décrétée, et les peines pour les infractions pénales, particulièrement contre les personnes, seront plus sévères. La lutte contre la corruption sera renforcée, ainsi que les peines pour ce délit. Le marché noir des armes devra être éliminé, y compris par l’enregistrement des armes en accord avec la nouvelle loi.

Durant la même période, une enquête devra être menée avec l’implication de spécialistes étrangers – de Russie, Biélorussie, Union Européenne – sur les crimes commis par le régime de Kiev issu du Maïdan : les meurtres sur le Maïdan, les meurtres de citoyens d’Odessa à la maison des syndicats le 2 mai 2014, les crimes de guerre dans la soi-disant OAT.

Durant la même période, un tribunal populaire devra être préparé pour juger les criminels d’état qui ont mené le pays à la désintégration et à la guerre civile : V.F. Ianoukovitch (avec une requête à la Russie demandant son extradition), P.A. Porochenko et sa clique: Tourtchinov, Iatseniouk, Kolomoïsky, Parouby, Nalyvaichenko et les autres.

Nous sommes sûrs que, purifiée de l’idéologie néo-nazie criminelle « Ukrainiste », nous serons capables de construire une nouvelle société basée sur l’amitié et l’assistance mutuelle, et non sur la haine et l’envie. Le génie créatif de notre peuple sera en mesure d’amener la Malorussie à l’avant-garde de la civilisation mondiale et de jouer un rôle dans l’histoire. La parole du Bien et de la Vérité.

Agence DONi News / Traduction officielle par Christelle Néant

source:http://ift.tt/2vF45h8

Via: Réseau International — http://ift.tt/2uCb8tV

July 19, 2017 at 03:30PM

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :