Des affrontements ont à nouveau éclaté dans la soirée du 19 juillet près de la porte des Lions de la vieille ville de Jérusalem, où près de 200 fidèles musulmans s’étaient réunis pour prier.

Les policiers les ont sommé de quitter les lieux. Face au refus d’un groupe de personnes, ils ont commencé à interpeller plusieurs d’entre eux, provoquant la colère de ces derniers qui se sont mis à jeter des bouteilles sur les forces de l’ordre.

Une vidéo est notamment apparue en ligne montrant des policiers israéliens frapper violemment au visage un Palestinien qui n’opposait aucune résistance. 

Quatrième jour d’émeutes consécutif

Depuis le 16 juillet, des Palestiniens protestent contre l’installation imposée par Israël de détecteurs de métaux aux entrées du lieu saint. 

Ces nouvelles mesures de sécurité décidées par Israël font suite à la fusillade sur le Mont du Temple à Jérusalem le 14 juillet, au cours de laquelle deux policiers israéliens avaient été tués par trois Arabes israéliens, abattus ensuite par les forces de sécurité.

Ce renforcement des mesures sécuritaires s’est opéré sans consultation du Waqf, l’organisme palestinien chargé des biens musulmans, provoquant la colère de la population palestinienne. En signe de protestation, les fidèles musulmans refusent d’entrer sur l’esplanade des Mosquées, s’agenouillant à l’extérieur pour la prière de midi, malgré l’interdiction de la police israélienne. Ce mouvement de protestation a entraîné des violences qui ont fait à ce jour plusieurs dizaines de blessés.

Lire aussi : Une policière israélienne meurt dans une attaque au couteau, les trois assaillants tués

Via: RT en français — http://ift.tt/2ucQf6n

July 20, 2017 at 06:11PM

Publicités