Olivier Serva, député LREM de Guadeloupe dont les propos homophobes avaient refait surface en mai dernier, a été élu président de la délégation Outre-mer de l’Assemblée nationale à une courte majorité.

Le député Les Républicains en marche (LREM) de Guadeloupe Olivier Serva, a été élu le 18 juillet président de la délégation Outre-mer de l’Assemblée nationale, face à la députée du Parti socialiste (PS) de La Réunion Ericka Bareigts (Nouvelle Gauche) par 18 voix contre 15, à l’issue de la réunion constitutive de la délégation.

Se disant «content, heureux et soulagé» d’avoir recueilli «la confiance de la délégation», Olivier Serva a promis qu’après deux ans et demi de mandat, il abandonnerait la présidence, qui serait alors confiée à un groupe d’opposition.

Il s’est donné pour objectif de «faire valoir les atouts ultramarins, muscler les moyens humains, matériels et financiers de la délégation», et de s’occuper des problèmes de continuité territoriale, de santé publique et des plans de convergence de la loi égalité réelle Outre-mer, adopté en février, rapporte l’AFP.

L’investiture d’Olivier Serva au sein de La République en marche avait fait débat, en raison de propos tenus en 2012 et reparus dans les médias où il qualifiait l’homosexualité d’«abomination», propos pour lesquels il a depuis présenté ses excuses.

Lire aussi : En Guadeloupe le candidat LREM Olivier Serva nie être «homophobe» et s’excuse

Via: RT en français — http://ift.tt/2gNj4TV

July 19, 2017 at 04:45PM

Publicités