Le général François Lecointre, actuellement chef du cabinet militaire du Premier ministre Edouard Philippe, a été nommé chef d’état-major des armées en remplacement du général Pierre de Villiers, démissionnaire sur fond de polémique concernant les coupes du budget de la Défense.

Agé de 55 ans, issu de l’infanterie de marine, ce saint-cyrien a notamment servi au Rwanda pendant l’opération Turquoise puis en ex-Yougoslavie durant la guerre. Il avait rejoint Matignon en septembre 2016, où il avait été chef du cabinet militaire de Manuel Valls, puis de Bernard Cazeneuve et enfin d’Edouard Philippe.

«Un seul nom sera proposé par la ministre des Armées Florence Parly», avait-on affirmé de même source, précisant qu’il y avait «pas eu d’hésitation sur le profil» du nouveau chef des armées.

«Un homme d’exception», selon Emmanuel Macron

Lors du conseil des ministres de ce 19 juillet, Emmanuel Macron a présenté le nouveau chef d’état-major comme «homme d’exception», selon des propos rapportés par le porte-parole du gouvernement Christophe Castaner. «Le général Lecointre est un héros, reconnu dans l’armée comme tel […] notamment dans la guerre en Bosnie en 1995», a-t-il ajouté. Christophe Castaner a par ailleurs rappelé la promesse d’Emmanuel Macron d’augmenter le budget de la Défense à nouveau dès 2018, après les coupes budgétaires de 2017, motivées par le respect de la règle européenne d’un déficit de moins de 3%, et la découverte «surprise» d’un trou budgétaire de 8 milliards d’euros qu’aurait laissé les précédents gouvernements de François Hollande.

Le nouveau chef d’état-major doit prendre ses fonctions dès le 20 juillet 2017. Il accompagnera le chef de l’Etat et la ministre des Armées Florence Parly sur la base aérienne 125 d’Istres, dans les Bouches-du-Rhône. 

En nommant le général Lecointre, Emmanuel Macron n’a pas puisé dans le réservoir traditionnel des chefs d’état-major, parmi lesquels figurent actuellement le général Jean-Pierre Bosser (armée de terre), l’amiral Christophe Prazuck (marine) ou le général André Lanata (air), ainsi que le major général des armées Philippe Coindreau.

Lire aussi : «Faute irresponsable» : la classe politique fustige Macron après la démission du général de Villiers

 

Via: RT en français — http://ift.tt/2uENLzM

July 19, 2017 at 02:54PM

Publicités