Si tout ne semble pas réussir à Emmanuel Macron sur la scène politique nationale, le président français parvient à s’imposer à l’échelle internationale. G20, déplacement en Afrique, accueil de Vladimir Poutine à Versailles et de Donald Trump pour le 14 juillet : Emmanuel Macron souhaite imposer sa patte et sa présence dans l’agenda international.

Pour la première fois, la France est devenue le pays le plus influent du monde devant le Royaume-Uni et les Etats-Unis en matière de « soft power » selon une étude publiée par l’université de Californie du Sud et le cabinet de conseil Portland publié le 18 juillet. Ce concept a été défini par Joseph Nye comme la capacité d’influence et de persuasion d’un Etat et de ses acteurs politiques économiques ou culturel sans recours au moyen militaire.

Soft Power France influence

Cet index publié chaque année détermine le classement des pays selon plusieurs indicateurs tels que le réseau diplomatique, l’opinion internationale du pays mais aussi la cuisine, les résultats sportifs, la culture ou l’attractivité pour les touristes. Les chercheurs à l’origine du rapport notent d’ailleurs que la France a pu bénéficier de « cette montée en puissance sur la scène internationale n’aurait pu se concrétiser sans les atouts historiques du pays, comme son réseau diplomatique qui compte parmi les meilleurs au monde« .

Le Brexit et l’élection de Trump changent la donne

Si l’ascension de la France de la cinquième à la première place peut s’expliquer par l’arrivée d’Emmanuel Macron à la tête du pays, d’autres éléments ont eu raison de la place de leader des Etats-Unis. Ainsi, l’élection de Donald Trump et son choix de retirer son pays des accords de Paris ont été vus comme un affaiblissement de la position de la première puissance économique mondiale sur la scène internationale.

« L’Europe a repris confiance. En parallèle, le désir de Donald Trump de faire passer l’Amérique d’abord continue de miner le soft power américain » a expliqué Joseph Nye dans un communiqué.

Enfin, le vote des Britanniques pour une sortie de l’Union Européenne a également permis à la France d’accéder à la première marche du podium alors même qu’elle était cinquième en 2016. D’autant qu’Emmanuel Macron s’est présenté comme le candidat le plus européen lors de la campagne présidentielle, également une façon de se poser comme un acteur incontournable au sein de l’Union. Le top 5 est complété par l’Allemagne, quatrième, qui perd une place tout comme le Canada qui se place cinquième.

*Graphique réalisé par notre partenaire Statista

Via: Économie — http://ift.tt/2uaBVv2

July 19, 2017 at 06:36PM

Publicités