.

Les raccourcis de la ministre Schiappa sur les agressions sexuelles…

Au Sénat pour rencontrer la Délégation aux droits des femmes ce jeudi 20 juillet, la secrétaire d’État Marlène Schiappa a affirmé que les agressions sexuelles sur la voie publique étaient plus courantes dans le nord que dans le sud de la France, rapporte Le Lab d’Europe 1. L’Insee dément cette information.

Marlène Schiappa aurait-elle des préjugés sur certaines régions françaises ? Alors qu’elle rencontrait la Délégation aux droits des femmes du Sénat ce jeudi 20 juillet, la secrétaire d’État a affirmé que les régions françaises n’étaient pas “homogènes”, avant d’illustrer ses dires avec un exemple douteux selon lequel les agressions sexuelles sur la voie publique étaient plus courantes dans le nord de l’Hexagone, relève Le Lab d’Europe 1.

Une intervention “bizarre” et “choquante

Vous savez que dans le nord de la France, il y a énormément de violences sexuelles sur la voie publique”, avance-t-elle. Coupée par la sénatrice Françoise Laborde, qui lui lance “dans le sud aussi”​​​​​​​, Marlène Schiappa reprend : “Dans le sud aussi, mais pas partout dans le sud, c’est justement là que j’en viens. Par exemple en Corse, il y a eu un viol sur la voie publique l’année dernière”​​​​​​​, argue-t-elle. Contactée par Le Lab d’Europe 1, la sénatrice en question raconte avoir trouvé cette réflexion pour le moins “bizarre”​​​​​​​ et “choquante”​​​​​​​. “Pour elle [Marlène Schiappa, ndlr], le sud, c’est la Corse”, s’étonne-t-elle.

Marlène Schiappa traversant le quartier de La Chapelle-Pajol en jupe le 12/06/17 pour prouver que les femmes y sont en sécurité.

Et elle n’a pas tort : les seuls renseignements utilisés par la ministre pour avancer une telle généralité sont tirés d’une enquête de l’Insee de 2014 faisant état de “576 plaintes dans le Nord, dix en Corse dont une sur voie publique”​​​​​​​, note Le Lab, sur explication de l’entourage de l’intéressée. Des chiffres très partiels, donc. En revanche, le rapport d’enquête de l’année 2016 désavoue totalement la secrétaire d’État et publiant le bilan suivant : “Quelle que soit la région ou la taille de l’agglomération considérée, la proportion de victimes de violences sexuelles en dehors du ménage ne s’écarte pas significativement de la moyenne”​​​​​​​. La prochaine fois, Marlène Schiappa y regardera à deux fois.

Valeurs Actuelles

Via: Europe Israel – analyses, informations sur Israel, l’Europe et le Moyen-Orient — http://ift.tt/2twm1yd

July 21, 2017 at 11:51AM

Publicités