Des femmes algériennes organisent depuis le début du mois de juillet des sorties à la plage en bikini. Partant du postulat que l’union fait la force, elles sont se regroupées sur un groupe Facebook secret pour organiser des virées au bord de l’eau à plusieurs. Elles étaient 50 au début du groupe et sont désormais 3600. 

La raison de leur combat : le harcèlement sexuel et moral qui sévit dans ce pays musulman.

La femme de 27 ans à l’origine du mouvement explique qu’elle a eu cette idée après s’être rendue à la plage et avoir eu peur d’ôter ses vêtements. « Le but n’est pas de faire du bruit et encore moins de faire le buzz », déclare Sara, « mais de changer la société profondément et en douceur. Ceci ne pourra se faire qu’en habituant des milliers de voyeurs à ce qu’ils considèrent encore comme étant interdit. »

« Nager en habit de plage à la plage ne devrait pas être un exploit et encore moins choquer », ajoute la jeune femme.

Grazia indique que de nombreuses femmes d’une cinquantaine d’années ont rejoint le mouvement. « Elles ont connu une liberté à la plage, que n’a jamais eue la jeune génération », commente à Grazia Lilia Mechakra, journaliste du Provincial, un quotidien algérien.

Pour Sara, enfiler un bikini « ne devrait pas être un exploit et encore moins choquer ».

 

Via: Atlantico.fr — http://ift.tt/2tPLJcj

July 22, 2017 at 06:36PM