Après que le porte-parole du gouvernement a violemment critiqué l’ancien chef d’état-major des armées, l’accusant d’avoir «mis en scène» sa démission, plusieurs responsables (de droite comme de gauche) sont montés au créneau sur les réseaux sociaux.

Les critiques acerbes du porte-parole du gouvernement à l’encontre du désormais ex-chef d’état-major des armées n’ont pas été du goût de tout le monde. Parmi les membres de la classe politique, le président du conseil départemental des Alpes-Maritimes (Les Républicains, LR) Eric Ciotti s’est indigné sur Twitter, jugeant les propos de Christophe Castaner «scandaleux».

Le maire (LR) du VIe arrondissement de Paris, Jean Lecoq, a quant à lui appelé Emmanuel Macron à se désolidariser des propos de son porte-parole.

Le secrétaire général du Rassemblement bleu Marine et député soutenu par le Front National Gilbert Collard s’est montré plus original, en choisissant de citer Louis Aragon : «Le poète a toujours raison qui voit plus loin que l’horizon», a-t-il écrit sur Twitter, faisant ainsi référence à la phrase de Christophe Castaner, qui avait reproché au général de Villiers d’être un «poète revendicatif».

A gauche, Alexis Corbière, porte-parole de Jean-Luc Mélenchon et député de La France Insoumise, s’est lui aussi indigné des propos du porte-parole gouvernemental, ajoutant que le parti de la majorité présidentielle était composé de «comptables sans audace».

Enfin, l’un des frères du général de Villiers, Emmanuel de Villiers, a également réagi sur les réseaux sociaux, assurant que s’il y avait bien une personne qui n’était pas un poète (mais un homme pragmatique, doit-on sans doute comprendre), c’était bien l’ex-chef d’état-major des armées.

Dans les colonnes du Figaro le 21 juillet, Christophe Castaner a blâmé le comportement du général Pierre de Villiers, qui a décidé de démissionner de son poste après avoir critiqué les coupes dans le budget de la Défense, déclarant : «Le chef d’état-major a été déloyal dans sa communication, il a mis en scène sa démission.»

Selon le porte-parole du gouvernement, le comportement de Pierre de Villiers a été inacceptable : «On n’a jamais vu un Cema [chef d’état-major] s’exprimer via un blog, ou faire du off avec des journalistes ou interpeller les candidats pendant la présidentielle, comme cela a été le cas. Il s’est comporté en poète revendicatif. On aurait aimé entendre sa vision stratégique et capacitaire plus que ses commentaires budgétaires.»

Lire aussi : Castaner fustige le général de Villiers, l’accusant de se comporter en «poète revendicatif»

Via: RT en français — http://ift.tt/2uT2tEu

July 22, 2017 at 01:24AM