Le journal britannique The Guardian a rapporté le 21 juillet que l’organisation internationale de coopération policière Interpol avait diffusé le 27 mai dernier une liste de 173 terroristes de Daesh qui seraient susceptibles de commettre des attentats suicides sur le continent européen, en riposte aux récents déboires militaires de l’Etat islamique en Syrie et en Irak.

Cité par le journal britannique, qui a pu se procurer cette liste de terroristes, le document d’Interpol précise : «[Ces individus] ont été formés à fabriquer et à placer des engins explosifs artisanaux afin de causer un nombre important de morts et de blessés.»

Interpol a par ailleurs estimé que ces combattants de Daesh étaient en capacité de se déplacer à travers le monde pour commettre des attentats et qu’ils auraient manifesté leur volonté de commettre des attaques suicides au nom de l’islam. 

La liste de ces kamikazes potentiels a été établie par les services américains de renseignement à partir de données obtenues lors de la reconquête de territoires irakiens et syriens contrôlés par Daesh, toujours selon The Guardian. Les informations ont ensuite été transmises au FBI, puis à Interpol.

Si Interpol ignore si ces djihadistes particulièrement déterminés se trouvent déjà sur le continent européen, l’un des objectifs de la diffusion de cette liste est d’identifier les terroristes qui sont nés et ont grandi en Europe, selon les propos d’un responsable européen du contre-terrorisme évoqué par le média britannique. 

Lire aussi : Daesh menace huit pays de carnage et conseille aux musulmans de «rester à l’écart»

Via: RT en français — http://ift.tt/2tPSmLC

July 22, 2017 at 01:33PM