Juste avant de commencer la deuxième journée de séminaire ce samedi à Nanterre, le vice-président de Front national, Florian Philippot, a répondu aux questions de Franceinfo. Favorable à l’ouverture de son parti à droite comme à gauche, il veut “reprendre la discussion” avec le président de Debout la France, Nicolas Dupont-Aignan. Il est également ouvert à “prendre un café” avec Laurent Wauquiez et “pourquoi pas” avec Jean-Luc Mélenchon.

Pas de règlements de compte

“Il y a des patriotes à droite, des patriotes à gauche”, a indiqué le vice-président du FN, qui souhaite “qu’on discute, qu’on voit ce qui nous oppose”. “On n’est pas en guerre civile, il faut qu’on soit constructifs tout en ne niant pas nos divergences qui sont parfois très importantes”, a-t-il reconnu.

Alors que le séminaire du FN était annoncé avec un climat particulièrement tendu, le numéro 2 du parti s’est montré très optimiste. “L’ambiance était très positive, et très constructive, bien éloignée de ce que j’ai pu lire ici et là avant l’ouverture des travaux”, a-t-il souligné. Alors que les relations avec la présidente du Front national, Marine Le Pen, semblaient se dégrader depuis quelques semaines, il a assuré qu’il n’y avait pas eu de “règlements de compte”. “On nous annonçait l’apocalypse. Au contraire, c’était intéressant”, a conclu Florian Philippot. 

Via: Valeurs actuelles — http://ift.tt/2vvMadL

July 22, 2017 at 05:20PM

Publicités