Plusieurs Gazaouis ont été blessés à la suite de l’usage de gaz lacrymogène par l’armée israélienne le 21 juillet. Les Palestiniens protestaient contre les nouvelles mesures de sécurité israéliennes mises en place dans la Vieille ville de Jérusalem.

Le même jour où écalaient en Cisjordanie de violents affrontements entre les forces de l’ordre israéliennes et des Palestiniens, des habitants de la bande de Gaza ont manifesté près du camp de réfugiés de Jabaliya, le 21 juillet. Ils protestaient contre l’installation de détecteurs de métaux par les autorités israéliennes aux entrées de l’esplanade de Mosquées à Jérusalem-Est, un lieu saint de l’islam.

Des dizaines de Palestiniens ont lancé des pierres et des fumigènes en direction des membres de forces de l’ordre israéliens par-dessus la barrière de séparation de Gaza. Tsahal a riposté par des tirs de gaz lacrymogène. Plusieurs manifestants ont été blessés.

Les tensions vont crescendo autour du mont de Temple à Jérusalem-Est, depuis que les musulmans voulant accéder à l’esplanade des Mosquées doivent se plier à des contrôles  de sécurité drastiques, mis en place après une attaque meurtrière contre des policiers israéliens le 14 juillet.

L’esplanade des Mosquées est située dans la Vieille ville, secteur palestinien de Jérusalem. Son annexion par Israël n’a jamais été reconnue par la communauté internationale.

Lire aussi : Trois Israéliens tués à coups de couteau dans une colonie de Cisjordanie

Via: RT en français — http://ift.tt/2uLE1nD

July 22, 2017 at 11:18AM

Publicités