Disneyland est connu pour être l’endroit où les rêves se réalisent et où toutes les histoires connaissent une fin heureuse. Mais ce n’est pas cette fin que connaîtra l’économie américaine.

Ces derniers mois, le rallye haussier que l’on a connu sur les marchés tient d’avantage du « Wishful thinking » que de la réalité de l’économie, mais comme tous les rêves que l’on fait enfant, ils prennent fin brutalement. L’économie réelle continue de se détériorer, et nous pouvons même aujourd’hui le constater aux portes de Disneyland. Chaque nuit, de plus en plus de sans-abri dorment sur le trottoir, à quelques pas de « l’endroit le plus joyeux du monde ». C’est peut-être bien de « jouer avec les faux-semblants » pendant un moment, mais au bout d’un certain temps, la réalité finit toujours par vous rattraper.

Cela ne fait aucun doute, les marchés ont connu une progression phénoménale. Ils ont battu record après record, progressant ainsi de 17 % depuis l’élection de Donald Trump à la présidence des Etats-Unis au mois de novembre 2016…

Le Dow Jones Industrial Average a battu pour la 23ème fois son record historique en ayant atteint les 21 532 points. Depuis le 20 janvier 2017 où Donald Trump a été investi Président des Etats-unis, il y a eu 120 jours de cotation sur les marchés. Sur cette période, le Dow Jones a battu record sur record à 23 reprises et donc si l’on fait une moyenne, cela correspond à un nouveau sommet historique atteint tous les 5 jours. Le marché a augmenté de 9% depuis le jour où le président Trump a prêté serment et pris ses fonctions.

Depuis l’élection du Mardi 8 novembre 2016, 168 jours se sont écoulés et sur ce laps de temps, le Dow Jones a battu à 40 reprises ses anciens sommets historiques à la clôture. Cela signifie que l’indice bat record sur record tous les 4 jours environ. Le marché a augmenté de 17% depuis l’élection présidentielle américaine !

Si cette phénoménale hausse avait été soutenue par de très bons chiffres économiques, y aurait rien à dire, mais ce n’était absolument pas le cas.

Bien au contraire, la valorisation des actions sont complètement déconnectés des réalités économiques, et aujourd’hui nous sommes confrontés à l’une des plus grandes bulles boursières de tous les temps. Comme l’a souligné Graham Summers récemment, les actions se négocient aujourd’hui selon des ratio cours sur bénéfices que nous n’avons pas vu depuis la bulle internet en 2000…

Les bénéfices, le Cash flow, et les actifs nets sont toutes des données financières qui peuvent être arrangées par divers artifices comptables. Du coup, essayer de déterminer la valeur d’une action par le biais du ratio cours sur bénéfices (P.E.R), ou du cours sur Cash Flow, ou à l’aide du ratio cours sur actif net, tout ceci peut vous induire en erreur.

Par contre, le chiffre d’affaires ne peut pas être manipulé. L’argent rentre ou ne rentre pas. Et si une entreprise est prise en train de manipuler ces chiffres, alors quelqu’un sera lourdement sanctionné et finira en prison.

Et c’est pour cette raison que le ratio cours sur chiffre d’affaires est sans doute le moyen le plus simple et le plus objectif permettant de savoir si les actions sont survalorisées ou non.

Cette mesure est la meilleure et vous permet d’affirmer: « là, c’est précis, exact et pas tronqué ».

Par conséquent, le fait que le ratio « cours/chiffre d’affaires » correspond à celui de la bulle internet en 2000 (la plus grande bulle boursière de toute l’histoire), ceci nous indique donc clairement que les actions se négocient aujourd’hui à des niveaux stratosphériques: des niveaux vertigineux que l’on se doit de considérer comme étant bien plus qu’excessifs.

Cette situation ne pourra pas durer éternellement, et tout comme avant la crise de 2008, un tas d’experts tirent la sonnette d’alarme et avertissent que la catastrophe est imminente. L’un d’eux se nomme John Mauldin

En décortiquant attentivement les chiffres économiques ainsi que les déclarations des banquiers centraux, je suis convaincu que nous serons bientôt confrontés à de graves problèmes. Aujourd’hui, je pense que nous ferons probablement face à une crise financière majeure, au plus tôt cette année, ou alors avant la fin de l’année 2018. Il y a quelques mois, je pensais que nous pourrions éviter une crise et nous en sortir. Maintenant, je pense que nous avons dépassé ce point. Les principaux décideurs ont: 1- rien fait, 2- pris de mauvaises décisions, ou 3- fait ce qu’il fallait mais trop tard.

Une fois que vous avez saisi cela, vous peaufinez votre analyse. Je crois qu’une crise majeure arrivera. Les questions qu’il faut se poser maintenant sont: à quel point cette crise sera sévère, et comment allons-nous traverser cette période ?

Alors que cette bulle boursière a continué de gonfler ces derniers mois, la classe moyenne américaine s’est davantage atrophiée et la pauvreté a poursuivi sa progression partout aux Etats-Unis. En fait, récemment il y avait tellement de sans-abri allongés dans les abribus en face de Disneyland, que les autorités ont décidé d’enlever tous les bancs sur lesquels ils dormaient

La suppression des bancs d’abribus a été la réponse apportée par la ville d’Anaheim face aux plaintes liées à une concentration de sans-abri autour de Disneyland. Les employés de la ville d’Anaheim ont enlevé 20 bancs d’abribus après que les plaignants aient alerté l’Hôtel de Ville au sujet de vagabonds qui buvaient, déféquaient ou fumaient du cannabis dans le quartier près de l’entrée du parc d’attractions, selon les responsables.

Cette situation fait partie d’une lutte bien plus importante qu’a entrepris le comté d’Orange afin de faire face à une population croissante de sans-abri. Selon une enquête réalisée l’année dernière, le nombre de sans-abri était de 15 300 individus, contre 12 700 deux ans plus tôt.

Mais ce n’est pas simplement en supprimant des bancs, qu’on fera disparaître le problème.

Le nombre de sans-abri a augmenté tellement rapidement à Los Angeles que le conseil municipal a demandé au gouverneur Jerry Brown de déclarer officiellement l’état d’urgence.

Et à New York, le nombre de sans-abri a augmenté de 39% depuis un an selon la dernière enquête annuelle.

Voilà malheureusement la trajectoire que prend l’économie américaine pendant que les indices battent régulièrement de nouveaux records et qu’ils font les gros titres dans les médias.

De plus en plus de grandes villes américaines adoptent des lois rendant quasiment illégal le fait d’être un sans-abri. Forcer les sans-abri à quitter les lieux peut permettre de masquer les soucis pendant un certain temps, mais cela ne le résout pas le fond du problème. Dans mon nouveau livre intitulé «Living A Life That Really Matters», je ne parle pas seulement d’aimer les gens qui nous ressemblent. J’évoque le fait de prendre soin de ceux qui en ont besoin, indépendamment de leur apparence et de la situation dans laquelle ils peuvent se trouver.

Michael Snyder: « 102 Millions d’Américains en âge de travailler n’ont pas de boulot ! » A quoi ressembleront les USA quand les actions, l’immobilier et les voitures d’occasions auront chuté de plus de 50%

Malheureusement, la souffrance sociale et économique que nous pouvons observer actuellement n’en est qu’à ses débuts.

Tout comme en 2008, la crise financière majeure qui se profile va considérablement aggraver nos problèmes économiques. Et tout comme la dernière fois, des millions de personnes seront licenciés, et perdront leurs maisons.

Aujourd’hui, il y a déjà bien plus de sans-abri à travers l’Amérique qu’il y en avait au cours de la dernière récession, et ce qui se passera lors du prochain ralentissement économique majeur sera absolument sans précédent.

Ne regardez avec mépris ceux qui ont besoin d’aide, car dans un proche avenir, vous pourriez vous trouver à leur place.

Source: theeconomiccollapseblogLire les précédents articles de Michael Snyder

Living A Life That Really Matters (Broché)


De: Michael Snyder

Neuf à partir de: EUR 13,27 En stock
D’occasion à partir de: Épuisé

Get Prepared Now!: Why A Great Crisis Is Coming & How You Can Survive It (Broché)


De: Michael Snyder, Barbara Fix

Neuf à partir de: EUR 12,34 En stock
D’occasion à partir de: EUR 45,29 En stock

The Rapture Verdict (Broché)


De: Michael Snyder

Neuf à partir de: EUR 15,65 En stock
D’occasion à partir de: EUR 17,84 En stock

The Beginning Of The End by Michael Snyder (2013-05-15) (Broché)


De: Michael Snyder

Neuf à partir de: EUR 76,56 En stock
D’occasion à partir de: EUR 74,58 En stock

The post Etats-Unis: Bienvenue dans la « Disneyland Economy » appeared first on BusinessBourse.

Via: BusinessBourse — http://ift.tt/2ulnO7W

July 22, 2017 at 11:05AM

Publicités