S’exprimant devant des journalistes à l’issue d’une journée d’affrontements entre manifestants palestiniens et forces israéliennes, le 21 juillet, le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas a fait savoir que celle-ci gelait ses contacts avec Israël, en attendant une levée des mesures de sécurité mises en place par les autorités israéliennes près de l’esplanade des Mosquées, à Jérusalem-Est.

Dans la journée, les heurts ont fait trois morts côté palestinien et des centaines de blessés, à Jérusalem-Est et en Cisjordanie occupée.

Tensions extrêmes autour de l’esplanade des Mosquées

La situation est particulièrement tendue au niveau de l’esplanade des Mosquées, à Jérusalem-Est, depuis quelques jours. A la suite d’une attaque meurtrière contre des policiers israéliens le 14 juillet dernier, les autorités israéliennes ont décidé d’installer de portiques de sécurité aux entrées du site religieux, provoquant l’indignation des Palestiniens, qui ont manifesté à de nombreuses reprises contre cette décision. 

Le 21 juillet, les tensions sont montées d’un cran lorsque la police israélienne a décidé d’interdire exceptionnellement aux hommes de moins de 50 ans d’accéder à la Vieille ville, dans le but d’éviter de nouveaux débordements à l’occasion de la grande prière hebdomadaire.

La Vieille ville, secteur palestinien de Jérusalem, est occupée par Israël, sans que cette annexion n’ait jamais été reconnue par la communauté internationale.

Lire aussi : La police israélienne interdit l’accès à la vieille ville de Jérusalem aux hommes de moins de 50 ans

Via: RT en français — http://ift.tt/2ulgSHQ

July 21, 2017 at 11:30PM

Publicités