L’armée américaine a reconnu le 21 juillet dans un communiqué avoir accidentellement tué plusieurs soldats de l’armée afghane lors de frappes aériennes. L’incident s’est produit dans la province d’Helmand, dans le sud-ouest du pays. Le nombre de victimes n’a pas été annoncé.

«Au cours d’une opération des forces de sécurité afghanes soutenues par les Etats-Unis, des frappes aériennes ont entraîné la mort de membres de forces alliées rassemblées dans leur quartier général», a reconnu l’armée américaine dans son communiqué, ajoutant qu’une enquête avait été ouverte pour déterminer les circonstances qui avaient conduit à «cet incident». 

En Afghanistan, les taliban sont par ailleurs toujours à l’offensive et ont revendiqué une série d’attaques meurtrières notamment contre des bases et positions militaires afghanes, dont une qui a tué, le 10 juin, trois soldats américains et blessé un autre dans le Nangarhar, dans l’est de l’Afghanistan. Un soldat afghan, élément infiltré selon les taliban, avait alors tiré sur les soldats américains.

Le 15 juillet dernier, le Pentagone a annoncé que l’armée américaine avait tué le nouveau chef de Daesh en Afghanistan, Abou Sayed, lors d’un bombardement dans la province de Kunar, sur le quartier général du groupe djihadiste.

Via: RT en français — http://ift.tt/2unOGTk

July 21, 2017 at 08:47PM