Annoncée ce week-end, la baisse des aides au logement (APL) est loin de faire l’unanimité. A gauche comme à droite, les réactions se multiplient condamnant pour beaucoup la mesure qui doit être mise en place d’ici octobre.

Néanmoins, la députée En Marche Claire O’Petit n’a aucun mal à assurer le service après-vente, comme le rapporte ce lundi le Huffington Post qui l’a interviewée. La nouvelle députée REM élue dans la 5e circonscription de l’Eure ne transige pas : « C’est ou ça, ou on augmente les impôts ».

« Les étudiants qui touchent les APL touchent aussi une bourse normalement, et c’est très bien », a-t-elle poursuivi, ajoutant que ceux-ci bénéficient d’autres avantages, comme « les transports moins chers » ou encore « la carte d’étudiant ». « Ça ne suffit pas, c’est vrai », a-t-elle toutefois déploré, reconnaissant que « beaucoup sont obligés de travailler » en parallèle de leurs études.

« Si à 18, 19 ans, 20 ans, 24 ans, vous commencez à pleurer pour 5 euros, qu’est-ce que vous allez faire de votre vie ? » a-t-elle poursuivi. Ce n’est pas la première fois que la nouvelle députée surprend par ses déclarations.

Buzzfeed avait déjà compilé dans un article publié en juin dernierplusieurs sorties de le nouvelle élue qui intervenait auparavant régulièrement dans l’émission les « Grandes Gueules » sur RMC. Elle y parlait entre autres des socialistes « racistes » et des profs aux « jeans dégeulasses » et aux « cheveux pas possibles ». Contacté à l’époque par BuzzFeed, En marche avait signalé que Claire O’Petit « avait pu tenir des propos qui n’étaient pas compatibles avec les valeurs » du mouvement.

Source : Claire O’Petit, députée LREM  : « Si à 18 ans vous commencez à pleurer pour 5 euros… »