Depuis quelques semaines, des Algériennes rassemblées dans un groupe Facebook organisent des rendez-vous à la plage pour pouvoir porter des bikinis sans se faire harceler.

«Nager en habit de plage ne devrait pas être un exploit et encore moins choquer» a déclaré une jeune femme se faisant appeler Sara au journal algérien Le Provincial. Cette Algérienne âgée de 27 ans originaire de la ville d’Annaba (Algérie) est la fondatrice d’un groupe Facebook menant des «opérations bikinis» rapporte L’Obs. Sous l’impulsion de ce groupe, des femmes vont à plusieurs à la plage en portant des maillots de bains pour faire accepter la tenue sur les plages algériennes.

Se rassembler en bikini sur la plage

Dans son entretien au Provincial, rapporté par L’Obs, la jeune femme raconte que fin juin, le lendemain de l’Aïd, elle se rend à la plage accompagnée de sa famille. Seule femme présente, elle n’ose pas se mettre en maillot de bain «afin d’éviter toute agression verbale ou physique». En rentrant chez elle, elle créer un groupe Facebook pour inviter d’autres femmes de sa famille à se rassembler en bikini à la plage. Au fil des jours, de plus en plus de personnes originaires d’Annaba rejoignent le groupe. Elles se réunissent pour la première fois le 5 juillet dernier sur la plage de Seraidi, elles sont 40. Trois jours après, elles sont 200. Le 18 juillet, le groupe comptait 3260 personnes indique L’Obs.

«Leur inculquer la tolérance et l’acceptation de l’autre»

Si le bikini est autorisé sur les plages algériennes, il est encore mal vu par certaines personnes. «Le but n’est pas de faire du bruit et encore moins de faire le buzz, mais de changer la société profondément et en douceur. Ceci ne pourra se faire qu’en habituant des milliers de voyeurs à ce qu’ils considèrent encore comme étant interdit. Nous ne voulons pas changer leur vision des choses, mais simplement leur inculquer la tolérance et l’acceptation de l’autre» a expliqué Sara au Provincial.

 

Des propos corroborés par Lilia Mechakra, journaliste qui a interviewé Sara : «Des adeptes du burkini sont également membres du groupe et encouragent les plus actives dans leur action… Le but n’est pas d’imposer une quelconque tenue, mais d’encourager la diversité qui représente la société algérienne et la liberté de choisir sa tenue pour la femme des «temps modernes»» a-t-elle confié à L’Obs.

Source : Algérie : des femmes se battent pour porter des bikinis sur la plage sans se faire harceler – La Parisienne

Publicités