Le mercredi 28 juin 2017 lors d’une conférence de presse le secrétaire général de l’OTAN Jens Stoltenberg a déclaré que les dépenses pour la sécurité de l’alliance de l’OTAN augmenteraient de 4,3 % en 2017. Cela représente la plus grande augmentation depuis 2014. Jens Stoltenberg a ajouté que les troupes de combat multinationales de l’OTAN dans les pays baltes et en Pologne – à la frontière de la Russie – sont maintenant complètement opérationnelles. Selon Jens Stoltenberg l’OTAN serait unie face à une agression possible de la Russie.

https://www.kla.tv/index.php?a=showembed&vidid=10889&lang=fr

Le spécialiste de l’étude de la guerre Jan Oberg, directeur de la « Fondation transnationale pour la paix et recherche future », envisage d’un œil critique l’augmentation des dépenses d’armement. Dans une interview avec la chaîne internationale RT, Jan Oberg répond à la question : Pourquoi l’OTAN voit-elle la nécessité d’augmenter ses dépenses ? Il se pose également la question de savoir si des nouvelles menaces pour l’alliance se seraient multipliées l’an passé :

« Il n’y a absolument aucune menace qui légitimerait une telle augmentation de dépenses. L’OTAN avec ses 29 pays membres, dépense pour des affaires militaires douze fois plus que la Russie, le pays qui est présenté comme la principale menace. »

Le chercheur sur la paix Jan Oberg continue en expliquant qu’il serait déraisonnable de demander aux contribuables de payer encore plus de milliards de dollars pour le budget de l’OTAN, parce qu’ils recevraient en contrepartie toujours moins de paix, de sécurité et de stabilité. Selon lui l’OTAN a fait un mauvais travail pendant ces 68 dernières années et elle n’a pas apporté la paix dans le monde.

Mike Raddie, corédacteur britannique de BS News, un portail d’information qui se définit lui-même comme une contre voix des informations du mainstream, ajoute dans une interview avec RT :

« Je pense qu’au cours de ces 25 dernières années l’OTAN a constamment essayé de légitimer son existence, ce qui n’aurait jamais dû arriver, car après la fin de la guerre froide il fallait dissoudre l’OTAN. Mais elle est toujours en action en Libye, en Afghanistan et jusqu’à présent en Syrie. Je pense que l’installation des troupes le long de la frontière russe est extrêmement dangereuse et vraiment provocatrice. Et cela pas seulement pour la Russie. La Chine est également entourée dans une large mesure par des troupes, des bases et des porte-avions américains.

Il y a quelques siècles, si un gouvernement remarquait des troupes ennemies, il n’attendait pas une déclaration de guerre, mais il considérait cela comme une invasion imminente et il se défendait. C’est pour cela qu’on peut dire à présent que, étonnamment, la Russie et la Chine font preuve de retenue vis-à-vis de l’Occident et des pays de l’OTAN.

L’OTAN fait partie de l’empire global des Etats-Unis. Nous ne pouvons pas oublier qu’elle entretient au moins 800 bases militaires dans le monde. En outre l’an passé les Forces Spéciales américaines sont intervenues dans 138 pays. Cela représente 70 % de tous les pays du monde. Elles sont ainsi omniprésentes, elles sont partout. A présent il y a très peu de pays qui n’ont pas de base militaire américaine sur leur territoire. Ces unités spéciales séjournent dans certains pays pour l’entraînement. Elles sont là uniquement pour former les troupes du pays. Tout cela a à voir avec la sécurisation des intérêts de certaines grandes entreprises. Elles ne sont pas là-bas pour sauver des gens ou pour les aider. Elles sont là-bas pour protéger des intérêts des grandes entreprises, où qu’elles se trouvent. »

Conclusion : Selon la recherche de Mike Raddie, l’OTAN n’est pas un garant pour la paix, mais un agent d’exécution de l’empire américain pour faire aboutir les intérêts de ses grandes entreprises.

On licencierait à juste raison n’importe quel prestataire de service qui fait mal son travail et n’apporte pas ce qu’il promet, et on en chercherait un autre, n’est-ce pas ? Mais justement là où il est question de paix, de sécurité, voire même de la vie et de la survie de peuples entiers, l’économiste mauvais gestionnaire autrement dit l’OTAN, n’est pas rappelé à l’ordre pour ses actions manifestement mauvaises. N’est-ce pas irresponsable de la part de la politique et par-dessus tout très dangereux de confier encore plus d’argent à l’OTAN qui n’a pas créé un monde paisible en l’espace de 68 ans, parce qu’elle sert manifestement les intérêts américains ? Et n’est-ce pas le moment pour les peuples qui unanimement ne veulent pas de guerre, d’exiger plus de responsabilité de la part de la politique ?

de hm.

Source : Jan Oberg : « En 68 ans, l’OTAN n’a pas amené la paix dans le monde » | Réseau International

Publicités