Le SMS polémique qu’aurait envoyé Sibeth Ndiaye à un journaliste afin de confirmer la mort de Simone Veil n’est pas passé auprès de certains élus de l’opposition, qui ont demandé à cette proche d’Emmanuel Macron de démissionner.

Des Républicains (LR) au Front national (FN) en passant par Debout la France (DLF), le SMS concernant le décès de Simone Veil attribué à la chargée de communication avec les journalistes de l’Elysée Sibeth Ndiaye, a causé l’indignation de plusieurs personnalités politiques.

Nadine Morano, ancienne ministre et députée européenne LR, a interpellé le président de la République sur le sort de cette proche d’Emmanuel Macron. «Si cette information est vraie, la maintiendrez-vous en poste à l’Elysée ?», l’a-t-elle interrogé sur Twitter.

«Si Sibeth Ndiaye a tenu ces propos sur Simone Veil, elle doit s’excuser auprès de la famille et des Français ou démissionner», a également commenté Daniel Fasquelle, député LR du Pas-de-Calais.

Le député de l’Essonne et président de DLF Nicolas Dupont-Aignan a ironisé sur les propos attribués à Sibeth Ndiaye et a demandé à ce que « »la meuf soit fired », rapidement».

«Indignité et vulgarité : Sibeth Ndiaye doit bien sûr démissionner», a de même prôné le vice-président du FN Florian Philippot.

«Yes, la meuf est dead.» C’est par ces mots, envoyés par SMS, que Sibeth Ndiaye aurait répondu à un journaliste qui lui demandait si Simone Veil était bien décédée, selon le Canard enchaîné du 2 août. L’intéressée, qui avait précédemment déclaré «assumer de mentir pour protéger le président» a tenu à démentir avoir envoyé un tel message.

Source : Texto polémique sur Simone Veil : plusieurs politiques demandent la démission de Sibeth Ndiaye — RT en français