Bretagne. Les premières taxes « inondations » votées


Depuis le 1er janvier 2018, la gestion des milieux aquatiques et prévention des inondations (Gemapi) est une compétence obligatoire pour les intercommunalités, qui peuvent lever un impôt pour financer d’éventuels travaux et assumer ce transfert de compétences. Lannion et Landivisiau ont déjà sauté le pas.

« Il est évident que les communes littorales auront sûrement plus de travaux à faire et que tous les EPCI ne sont pas égaux face aux travaux à réaliser. Certaines communes seront forcément plus touchées que d’autres », prévient Thierry Burlot, vice-président du conseil régional, chargé de l’environnement, eau, biodiversité et climat. « C’est le « pi » qui inquiète » Car, dans le terme Gemapi , « c’est le « pi » (prévention des inondations) qui inquiète, notamment dans les zones de danger d’inondations ou de submersion marine, celles où il faut construire des ouvrages », résume Daniel Le Bras, ancien maire de Quimperlé (29), aujourd’hui président du syndicat mixte Ellé-Iso…

Source : Bretagne. Les premières taxes « inondations » votées – Bretagne – LeTelegramme.fr

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :