Macron populaire : merci mes chers instituts de sondages


Rarement président de la République n’a tenu aussi longtemps la dragée haute à tous ceux, en embuscade, qui n’attendent que sa chute dans l’opinion publique. C’est compter sans les instituts de sondage, amis de Macron, tel Kantar-TNS-SOFRES, dirigé par son beau-fils, à la manœuvre pour maintenir leur idole dans l’ivresse de la gloire.

Sébastien Auzière, qui n’est autre que le beau-fils du président de la République, est vice-président, depuis janvier 2016, du groupe d’instituts de sondages Kantar-TNS-Sofres, société filiale de WPP, leader mondial des études d’opinions, dont le siège est situé sur l’île anglo-normande de Jersey, réputée pour être un paradis fiscal. Âgé de 42 ans, c’est le fils aîné de Brigitte Trogneux, épouse Macron.

Les Instituts de sondage en de bonnes mains

En juillet 2008, le groupe Bolloré a mis la main sur l’institut de sondages CSA
qui est un des leaders sur le marché français.

BVA, autre institut français important, est entre les mains de Bolloré, Drahi et Rothschild.

L’IFOP appartient à Laurence Parisot, ex-patronne du Medef, qui détient la majorité du capital.

IPSOS est sous la coupe de François Pinault et Fidelity, un fond d’investissement étatsunien.

La SOFRES est détenue par Fidelity.

Ce rapide passage en revue des principaux instituts de sondages français montre que ceux-ci sont détenus ou dirigés par des chefs d’entreprise qui tous ont soutenu Macron à l’élection présidentielle de 2017 et continuent, bien évidemment, à être des soutiens fervents du président ultralibéral français, grand protecteur des riches et des privilégiés.

Les medias relaient en boucle la réussite de leur idole

Avec ces précieux outils, dont nul n’oserait mettre en cause l’impartialité et la rigueur scientifique des enquêtes d’opinion, les médias aux ordres, LCI, BFMTV, etc. mettent en scène, en boucle, la gloire du prince régnant, dont toutes les actions (ou presque) seraient positivement appréciées par les Français.

Sa cote de popularité, fait exceptionnel, sous la 5ème République, demeure haute, en dépit de quelques fluctuations mineures et conjoncturelles. Odoxa lui attribue encore près de 50 % d’opinions favorables, ces derniers jours, après dix mois de règne absolu.

Ce sémillant président des riches, atypique, franchit les obstacles avec une aisance déconcertante. Il semble déjouer tous les pièges et éviter toutes les chausse-trappes. Tout (lui) réussit, en apparence, au grand dam de ses opposants, surtout de droite, qui ne savent plus, à l’image de Wauquiez, comment se positionner pour le contrer et porter l’estocade qui fera chuter Jupiter de son actuel piédestal.

Une chose est sûre, l’état de grâce, décrit, enquêtes à l’appui, par les instituts des riches (ceux cités en début d’article), entretenu à l’envi par les communicants serviles des médias aux ordres de la finance (90 % d’entre eux), ne risque pas de fléchir de sitôt !

Attention néanmoins à la surdose de désinformations !

Via: AgoraVox le média citoyen — https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/macron-populaire-merci-mes-chers-200985

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :