Pour les miracles de Lourdes, la science a son mot à dire


RELIGION – Pour la 3e fois depuis 2010, un miracle a été officiellement reconnu par l’Église catholique. Il s’agit de la guérison de sœur Bernadette Moriau. Atteinte du “syndrome de la queue de cheval”, une grave invalidité, elle se rend en pèlerinage à Lourdes en 2008. A son retour, elle est guérie.

Ce mardi 13 février, sœur Bernadette Moriau et l’évêque de Beauvais doivent donner une conférence de presse pour expliquer les détails de cette décision plutôt rare. Et pour laquelle la science a eu son mot à dire.

Depuis 1858 et les visions de la sœur Bernadette Soubirous, des millions de pèlerins viennent chaque année à Lourdes. Et depuis 160 ans, des milliers ont affirmé avoir été guéris miraculeusement. Mais l’Église n’a “validé” que 70 miracles.

Des “guérisons” étudiées par de nombreux médecins

Il faut dire qu’avant qu’une telle décision ne soit prise, un long examen, médical et scientifique, est réalisé. Dès 1883, les pèlerins affirmant avoir été guéris sont reçus par un médecin, précise une étude de 2014 qui a analysé de nombreux cas de guérisons à Lourdes.

Si le praticien ne comprend pas ce qu’il se passe, il peut alors réunir sur place un “Bureau des constatations médicales”. Leur but: écouter le patient, partager leur diagnostic. Bref, essayer de comprendre, scientifiquement, ce qu’il s’est passé, si quelque chose peut expliquer la guérison.

En 1954, les choses vont même encore plus loin: un “Comité médical international” est créé. Il est composé d’une vingtaine de professeurs de médecine et de spécialistes expérimentés. Quand un cas de guérison est incompréhensible sur place, les membres de ce groupe sont alors appelés à se prononcer.

S’ensuit alors un long processus de vérification et d’analyse, qui dure des années. Pour qu’une guérison soit considérée comme inexplicable par la science, il faut que les deux tiers du comité international soient d’accord.

“Du point de vue du comité, ce que nous faisons vraiment, c’est savoir ce que nous pouvons expliquer ou non médicalement”, déclarait ainsi en 2014 à la BCC Michael Moran, un médecin membre de cette organisation. Il précisait qu’il y a “certainement des choses qui sont arrivées, pas à Lourdes, et que l’on ne peut également pas expliquer”.

De moins en moins de miracles

Depuis la fin de la Seconde guerre mondiale, le nombre de guérisons inexpliquées est en baisse. Une évolution qui, pour les auteurs de l’étude, peut s’expliquer par “de nouveaux outils de diagnostic, des médecins plus jeunes, des attitudes plus critique et prudente du Bureau”, ainsi que par la création du Comité médical international.

Ainsi, entre 1947 et 1953, 648 dossiers ont été déposés au bureau de Lourdes. 31 ont ensuite été transmis au comité international. Enfin, 14 cas ont été déclarés par ce collège d’experts comme inexplicables par la science. Ces dernières décennies, le nombre de cas a grandement chuté. On est ainsi passé de 14 cas confirmés en 13 ans, juste après la guerre, à 0 cas validé entre 1991 et 2006.

Quand un cas est validé, cela veut dire que les dizaines de médecins et autres spécialistes n’ont trouvé aucune explication logique permettant de justifier la rémission, au vue des connaissances scientifiques actuelles.

Ce ne sont évidemment pas des scientifiques qui qualifient ensuite la guérison de miracle. C’est l’Église qui fait ce choix, ou pas, quand le Comité médical international leur soumet un cas.

Si trois cas de guérison miraculeuse ont été reconnus par l’Église depuis 2010, sœur Bernadette Moriau est en réalité le seul dont le pèlerinage à Lourdes, en 2008, date d’après 1989.

À voir également sur Le HuffPost:

Lire aussi :

La quête en paiement sans contact expérimentée dans une église parisienne

Cette statue de Jésus contenait un message caché depuis 240 ans

“Une découverte très importante” sur le site du tombeau du Christ à Jérusalem

Pour suivre les dernières actualités en direct sur Le HuffPost, cliquez ici

Tous les matins, recevez gratuitement la newsletter du HuffPost

Retrouvez-nous sur notre page Facebook

Article complet: Le Huffington Post — http://www.huffingtonpost.fr/2018/02/12/pour-les-miracles-de-lourdes-la-science-a-son-mot-a-dire_a_23359494/

from Tumblr https://reseau-actu.tumblr.com/post/170838889166

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :