Brigitte Macron nous coûte au bas mot 440 000 euros par an


Brigitte Macron nous coûte au bas mot 440 000 euros par an:

Ce n’est pas Brigitte Macron que les Français ont élue. Si elle n’a aucun statut légal, l’Élysée met pourtant des moyens à sa disposition. Pourquoi donc nous coûte-t-elle aussi cher ? Explications.

Brigitte Macron n’a aucun statut légal, aucun texte juridique ne codifie son rôle. Néanmoins, le président Jupiter a tenu à que soit rédigé pour son épouse une « Charte de transparence » qui encadre ses activités.

Transparence en trompe l’œil, puisque ladite Charte ne précise pas le budget mis à disposition de Brigitte Macron, ce qui avait pourtant été promis.

Il a fallu un question dans l’hémicycle du groupe Les Insoumis, le 10 novembre dernier, pour que le porte-parole du gouvernement, Christophe Castaner, sorte du bois, et qu’on en sache plus :

« Je peux vous indiquer un chiffre qui vient des services de Bercy : le coût des moyens mis à disposition du conjoint du chef de l’État, du fait des collaborateurs, sont de 440 000 euros. Elle bénéficiera aussi du renfort de sécurité parce que le conjoint du chef de l’État fait aussi l’objet d’une protection », a-t-il déclaré.

12 fonctionnaires à son service

Madame Macron dispose de deux conseillers du président de la République spécialement mis à sa disposition et d’un secrétariat pris sur l’effectif de la présidence. Selon Paris Match, ce sont 10 personnes qui sont chargées de répondre au courrier de Brigitte Macron, qui recevrait 150 lettres par jour.

440 000 euros, donc (ce qui semble assez peu payé pour autant de monde) pour les seuls collaborateurs, mais beaucoup plus en réalité, avec le coût (non chiffré) des forces de sécurité qui assurent la protection de Brigitte Macron. Et c’est sans compter également les frais de représentation pris en charge par l’Élysée et le coût des déplacement officiels.

Le budget de l’Élysée, duquel dépendent les activités de Brigitte Macron, est en hausse de 3 millions par rapport à 2017 après avoir été gelé par François Hollande à 100 millions d’euros pendant 4 ans. Cette augmentation serait justifiée par le renforcement des mesures de sécurité autour du Président et de son entourage, ainsi que par l’amélioration des systèmes informatiques.

Rayonnement international

À lire sur le site de l’Élysée l’inventaire des missions que lui a confiées son époux (elles sont listées dans la « Charte de transparence« ), on en aurait presque peur pour le poste de Jean-Yves Le Drian, notre ministre des Affaires étrangères, tant Brigitte Macron semble indispensable au rayonnement international de notre beau pays. Lisez plutôt :

« Le conjoint du Président de la République :

  • assure la représentation de la France, aux côtés du Président de la République, lors des sommets et réunions internationales :
  • répond aux sollicitations des Français et des personnalités françaises et étrangères qui souhaitent la rencontrer :
  • supervise la tenue des manifestations et réceptions officielles au sein du Palais de l’Elysée.
  • soutient, par son parrainage ou sa présence, des manifestations à caractère caritatif, culturel ou social ou qui participent au rayonnement international de la France. »

On lit également dans la charte que Brigitte Macron « est amenée à soutenir les initiatives publiques ou privées qui permettent à la société française d’être plus inclusive face aux différences ». Nous voilà sauvés…

L’Élysée publie tous les mois l’agenda officiel de Brigitte Macron. Le mois dernier, l’épouse du Président a notamment rencontré la grande-duchesse de Luxembourg, l’ex-ministre Elisabeth Guigou, le chanteur Hugues Auffray, l’écrivain et ami des Macron, Philippe Besson (il a écrit un roman sur l’odyssée macronienne de la dernière campagne présidentielle) ou encore l’ex-journaliste star de TF1, Patrick Poivre d’Arvor…

Voir « Les déplacements et rendez-vous de Brigitte Macron au mois d’octobre ».

Brigitte Macron – Valérie Trierweiler : match nul pour le contribuable

Le coût de Brigitte Macron avancé par Christophe Castaner est à rapprocher de celui de Valérie Trierweiler  : 481 900 euros en 2013 dont 85 000 euros pour les déplacements , selon la Cour des comptes.

L’ex-concubine de François Hollande a disposé à l’Élysée d’un cabinet de 5 collaborateurs (2 agents contractuels et 3 fonctionnaires) et de 4 officiers du GSPR (Groupement de sécurité de la présidence de la République). Selon Le Parisien, les services de Madame Trierweiler occupaient 6 bureaux au rez-de-chaussée du palais ainsi que le luxueux salon des Fougères, dévolu aujourd’hui à Brigitte Macron.

Le fils de Valérie Trierweiler a bénéficié également d’un service de sécurité : une escorte de 2 policiers (un brigadier et un gardien de la paix) l’accompagnait au collège. Sur ce point, les époux Macron ont su épargner le contribuable et on les en remercie.

from Tumblr https://reseau-actu.tumblr.com/post/174876979375

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :