Migrants: satisfaction mesurée de l’Italie, qui s’est fait entendre


Migrants: satisfaction mesurée de l’Italie, qui s’est fait entendre:

L’accord des Vingt-Huit obtenu à Bruxelles permet à Giuseppe Conte de sauver la face, malgré de nombreuses concessions.

La première réaction de Giuseppe Conte a été un grand soulagement. «L’Europe sort de ce Conseil plus responsable et plus solidaire. L’Italie n’est plus seule», a commenté à chaud vendredi matin le président du Conseil italien. La veille, avant le dîner, il avait menacé d’opposer son veto, s’attirant une vive répartie d’Emmanuel Macron: «Les Conseils européens ne fonctionnent pas ainsi.» Giuseppe Conte, dopé par Matteo Salvini et Luigi Di Maio, les deux leaders populistes de sa majorité, était arrivé à Bruxelles avec l’âme d’un croisé, déterminé à faire entendre la voix de l’Italie à la table de conférence.

Le compromis obtenu lui permet de sauver la face. «Je l’ai accepté pour que nous ne restions pas seuls», a reconnu le chef du gouvernement italien, étonné quand même de n’avoir été soutenu que par le premier ministre néerlandais, Mark Rutte. «Faire sombrer le sommet risquait d’entraîner la chute d’Angela Merkel et cela ne nous convenait pas», a-t-il dit, en estimant que le compromis était «quand même une victoire».

» LIRE AUSSI – Accord sur les migrants: l’Italie et l’Autriche, nouveaux chefs de file de l’Europe?

«L’Italie redevient protagoniste. Finalement l’Europe a été contrainte d’ouvrir une discussion sur notre proposition. Félicitations, Conte !»

Elle l’est d’une certaine façon pour l’Italie, qui ne recueillait depuis des années que des déclarations de sympathie sans réel partage de responsabilité de la part des autres pays européens quand elle se plaignait d’être laissée seule (avec la Grèce) pour affronter le fardeau de quelque 600.000 migrants. Quinze jours auront suffi pour bousculer le calendrier européen et faire du problème migratoire la priorité des priorités ; quinze jours depuis le refus brutal du ministre de l’Intérieur et vice-président du Conseil Matteo Salvini, le 10 juin, de laisser entrer l’Aquarius et ses 630 migrants dans un port italien. «Nous avons été entendus à 70 %», a lancé vendredi matin Matteo Salvini de Milan, ajoutant: «L’Italie redevient protagoniste. Finalement l’Europe a été contrainte d’ouvrir une discussion sur notre proposition. Félicitations, Conte!»

«Accord de dupes»

L’Italie a pourtant dû faire faire de nombreuses concessions. Giuseppe Conte a nié que l’Italie se soit engagée lors de ce sommet à reprendre des migrants arrivés en Allemagne. La redistribution des migrants en Europe ne sera pas automatique, mais laissée à la libre appréciation de chaque pays. En outre, l’Italie se verra contrainte d’aménager sur son territoire des centres d’accueil pour migrants et de reprendre les immigrés clandestins que l’Allemagne et l’Autriche voudront lui renvoyer. Ce qui fait dire au Parti démocrate qu’il s’agit d’un «accord de dupes». Pour le leader démocrate Maurizio Martina, qui parle de «faible résultat», aucun progrès n’a été accompli sur la réforme du traité de Dublin (renvoyée à l’automne), ni sur le reclassement dans le reste de l’Europe des migrants déjà présents en Italie.

» LIRE AUSSI – Andrej Babis: «Qu’on arrête de parler de quota de migrants!»

La première conséquence pratique toutefois est que l’Italie et Malte ont décidé de fermer leurs ports aux navires des ONG. Pour l’accueil des migrants aussi bien que pour le ravitaillement en vivres et en carburant. «Les ONG verront l’Italie seulement en carte postale», a déclaré sur une radio Matteo Salvini, car pour elles «les ports seront fermés tout l’été». Cette disposition compliquera les modalités d’opération des ONG en Méditerranée. L’Aquarius, arrivé vendredi matin à Marseille pour une escale technique, devrait reprendre la mer lundi pour patrouiller dans la zone SAR de recherche au large de la Libye. «Nous demandons au Conseil européen de faire preuve de décence. Nous parlons de vies et de souffrances humaines», a lancé Médecins sans frontières, qui affrète l’Aquarius. Les gardes-côtes libyens ont signalé vendredi un nouveau naufrage à l’est de Tripoli: 14 personnes ont été sauvées, mais les victimes seraient plus d’une centaine.

from Tumblr https://reseau-actu.tumblr.com/post/175411314204

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :