Chine : un Tibétain incarcéré pour avoir défendu sa langue natale


Chine : un Tibétain incarcéré pour avoir défendu sa langue natale:

Tashi Wangchuk est accusé d’«incitation au séparatisme» suite à son témoignage dans un mini-documentaire du New York Times en 2015.

Le crime de Tashi Wangchuk, condamné en mai à cinq ans de prison pour «incitation au séparatisme»? Être apparu à visage découvert dans un mini-documentaire du New York Times, fin 2015, dans lequel il défend le droit des enfants tibétains à bénéficier d’une éducation dans leur langue maternelle à l’école. Et ce, alors que le régime chinois a progressivement imposé la domination du mandarin dans les régions tibétaines, où l’éducation est supposée être «bilingue».

Dans cette vidéo poignante de 9 minutes, on voit le courageux trentenaire voyager en train vers Pékin pour tenter de porter sa cause en justice auprès du gouvernement central. Sans succès. Il essaye aussi en vain d’attirer l’attention de la chaîne d’État CCTV. «Dans toute notre région tibétaine, de l’école élémentaire au lycée, il n’y a plus qu’un seul cours dans notre langue», se désole-t-il. Incisif, malgré la douceur de sa voix, il se plaint d’un «massacre systématique» de la culture tibétaine. Et estime, «qu’en politique, quand une nation veut éliminer une autre nation, elle doit d’abord éliminer sa langue et son écriture».

«Il ne pense pas avoir incité au séparatisme. Il veut juste renforcer l’éducation en langue tibétaine»

Ce commerçant, qui vendait des produits traditionnels, a été arrêté deux mois après la diffusion de la vidéo, en janvier 2016, et est détenu depuis lors. Selon l’un de ses avocats, le documentaire a été utilisé comme principale preuve à charge par l’accusation, pendant son procès, qui s’est ouvert en début d’année, dans la préfecture autonome tibétaine de Yushu (province du Qinghai), dont il est originaire. Dans la vidéo, Tashi Wangchuk, ne cesse pourtant d’affirmer qu’il veut arriver à ses fins dans le cadre de la loi. Il a par ailleurs affirmé qu’il ne militait pas pour l’indépendance de sa région, selon le New York Times.

Tashi Wangchuk avait plaidé non coupable, en janvier. «Il ne pense pas avoir incité au séparatisme. Il veut juste renforcer l’éducation en langue tibétaine», avait précisé à l’époque Liang Xiaojun, l’un de ses défenseurs. Ce dernier a indiqué après le verdict que son client comptait faire appel. Et que la peine de prison est prévue jusqu’à début 2021, car elle démarre au moment de l’arrestation.

De l’«assimilation culturelle forcée»

La justice étant contrôlée par le Parti communiste, la quasi-totalité des procès en Chine se concluent par un verdict de culpabilité, a fortiori sur des questions sensibles politiquement, comme celles touchant au Tibet. Farouchement déterminée à préserver l’intégralité de son territoire, la Chine a tendance à associer la moindre revendication culturelle à une menace de séparatisme.

Cette décision de justice a suscité plusieurs protestations au sein de la communauté internationale. Le ministère français des Affaires étrangères a «regretté» cette condamnation et souligné que Tashi Wangchuk a «joué un rôle essentiel dans la protection de la langue tibétaine dans le cadre des lois» chinoises. De son côté, Amnesty International a qualifié le verdict «d’injustice grossière». «Considérer du militantisme pacifique en faveur de la langue tibétaine comme une incitation au séparatisme va au-delà de l’absurde», a déclaré Joshua Rosenzweig, directeur de l’ONG pour l’Asie de l’Est.

La Chine affirme qu’elle protège les droits culturels de toutes ses minorités. Sa Constitution garantit d’ailleurs à toutes les ethnies «la liberté d’utiliser et de développer leur propre langue parlée et écrite». Mais les organisations de défense des droits dénoncent une réalité bien différente. Selon Maya Wang, chercheuse pour Human Rights Watch (HRW), la condamnation de Tashi Wangchuk s’inscrit dans un processus «d’assimilation culturelle forcée».

from Tumblr https://reseau-actu.tumblr.com/post/175819438024

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :