Guillaume Larrivé : «L’Élysée veut étouffer une affaire d’État»


Guillaume Larrivé : «L’Élysée veut étouffer une affaire d’État»:

Le député LR de l’Yonne était corapporteur de la commission d’enquête sur l’affaire Benalla avant d’en claquer la porte.

LE FIGARO.- Vous venez de suspendre votre participation à la commission d’enquête sur l’affaire Benalla. Pour quelles raisons?

Guillaume LARRIVÉ. – Emmanuel Macron veut étouffer ce qui est une affaire d’État. Les députés En marche! sont aux ordres du président de la République. Ils ont décidé de torpiller la commission d’enquête. Ils bâclent la rédaction d’un vrai-faux rapport, dont les conclusions ont déjà été écrites à l’Élysée. Je n’en serai évidemment pas la caution.

Vous avez accusé la présidente LaREM, Yaël Braun-Pivet, d’entraver les travaux de la commission. Concrètement, que lui reprochez-vous?

Les déclarations contradictoires de plusieurs personnes auditionnées à l’Assemblée nécessitent impérativement d’entendre le numéro 2 de l’Élysée, Alexis Kohler, ainsi que le conseiller spécial d’Emmanuel Macron, Ismaël Emelien. Ainsi que toute la chaîne hiérarchique du Palais comme du ministère de l’Intérieur. Nous avons exigé la communication par l’Élysée, au titre de nos pouvoirs d’investigation, des pièces indispensables pour comprendre les différentes responsabilités. Comme la note par laquelle l’Élysée demande au préfet de police un port d’arme pour M. Benalla. Ou tous les documents relatifs à sa rémunération, à son appartement et à sa pseudo-sanction, dont il aurait soi-disant fait l’objet. Avec le soutien des seuls députés macronistes, la corapporteur a rejeté toutes ces demandes. La majorité bloque sciemment les travaux de notre commission.

«La vérité est qu’Emmanuel Macron n’a toujours pas compris que l’Assemblée nationale n’était pas son jouet»

On vous reproche de tenter par cette affaire de reprendre une main politique?

La vérité est qu’Emmanuel Macron n’a toujours pas compris que l’Assemblée nationale n’était pas son jouet. Il y a une opposition déterminée et combative. Et ce n’est pas au prince de la choisir à sa guise.

Qu’ont révélé les premières auditions de cette commission d’enquête?

L’Élysée est partout dans cette affaire Macron-Benalla. Le président a installé un système qui se croit tout permis. M. Benalla a pu se comporter comme l’on sait le 1er mai, sans que jamais l’Élysée ne saisisse la justice. Pire: des salariés du parti En marche! ont été mobilisés au cœur du commandement militaire de l’Élysée. Ces dysfonctionnements manifestes démontrent qu’Emmanuel Macron ne se comporte pas en chef de l’État mais bien en chef de clan.

» LIRE AUSSI – Affaire Benalla: l’Élysée dans la tourmente

Que révèle cette affaire des pouvoirs du Parlement sur l’exécutif?

La mission d’un Parlement libre et indépendant, c’est de défendre les libertés des Français face au «système Macron». L’actuel président de la République se croit, à tort, propriétaire de l’État. Avec mes collègues députés LR, et en plein accord avec Laurent Wauquiez, nous ne lâcherons rien. Le combat pour la France ne fait que commencer.

from Tumblr https://reseau-actu.tumblr.com/post/176694529677

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :