Merkel envisage comme Macron une «vraie armée européenne»


Merkel envisage comme Macron une «vraie armée européenne»:

Dans son discours mardi devant le Parlement européen à Strasbourg, la chancelière allemande a défendu cette idée dénoncée par Donald Trump, assurant qu’elle ne menacerait pas l’Otan.

Correspondant à Berlin

Les mots ont été soigneusement choisis mardi par Angela Merkel: «Nous devons travailler à la vision, un jour, de parvenir à une vraie armée européenne». Pour la chancelière allemande, il s’agit d’une audace inhabituelle: elle s’intéresse généralement peu aux «visions» de long terme et en matière de défense l’Allemagne avance toujours avec prudence. Mais devant les députés européens réunis à Strasbourg, elle a apporté son soutien à l’idée formulée la semaine dernière par le chef de l’État Emmanuel Macron, qui avait déclenché la fureur du président Donald Trump.

« Le temps où l’Europe pouvait s’en remettre à d’autres est passé. »

«Le temps où l’Europe pouvait s’en remettre à d’autres est passé», a-t-elle poursuivi, en reprenant la formule qu’elle avait employée en 2017, après l’élection du milliardaire américain. Donald Trump avait multiplié les critiques contre l’Europe, qui a délégué sa défense à l’Otan et aux États-Unis après la guerre. Angela Merkel est convaincue que l’Europe doit maintenant «prendre son destin en mains» pour être capable de peser encore sur la scène internationale.

Guerre, conflits : Macron fait-il du catastrophisme ? – Regarder sur Figaro Live

Un «conseil de sécurité européen»

La vision franco-allemande d’une armée européenne est cependant loin de faire l’unanimité en Europe. Angela Merkel a donc pris ses précautions, en ajoutant qu’une telle armée n’était pas à envisager «contre l’Otan». Elle est ensuite revenue aux questions concrètes qu’elle affectionne, en regrettant le nombre de systèmes militaires différents en Europe ou la faiblesse d’une politique commune d’équipement.

Angela Merkel a également avancé l’idée de constituer «un conseil de sécurité européen avec une présidence tournante au sein de laquelle des décisions importantes pourront être plus rapidement prises» pour renforcer la politique extérieure de l’UE.

Dans son discours devant le Parlement européen, la chancelière a par ailleurs les Européens à ne pas perdre de vue les valeurs «de solidarité et de tolérance». Ces qualités, associées aux principes de responsabilité, sont essentielles à ses yeux pour parvenir aux nécessaires compromis. Là non plus, elle n’a pas fait l’unanimité et les forces nationalistes représentées à Strasbourg ne se sont pas privées pour la huer. Affaiblie en Allemagne, l’aura d’Angela Merkel s’effrite aussi en Europe.

from Tumblr https://reseau-actu.tumblr.com/post/180103143578

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :