Moix rend hommage à Maggy Biskupski, après avoir insulté la police


Moix rend hommage à Maggy Biskupski, après avoir insulté la police:

Deux mois après avoir reproché aux policiers de ne pas avoir “les couilles d’aller dans des endroits dangereux”, Yann Moix a tenu à rendre hommage à Maggy Biskupski, la policière qui s’est donnée la mort lundi 12 novembre. 

La scène avait beaucoup fait parler d’elle. Le 22 septembre dernier, sur le plateau des « Terriens du samedi », Yann Moix attaquait violemment trois invités de Thierry Ardisson. 

« Vous victimiser […] vous ridiculise » 

« Si vous venez dire ici que les policiers ont peur, vous savez bien que la faiblesse attise la haine. Dire que vous chiez dans votre froc, alors que vous faites un métier qui devrait prendre cette peur en compte… […] Je trouve franchement que venir vous victimiser à longueur d’émissions de télévision non seulement vous ridiculise auprès de la population, mais vous ridiculise au carré auprès des populations que vous asseyez à longueur de journée par des humiliations. Car vos cibles préférées, ce sont les pauvres et les milieux défavorisés ».
Parmi ses interlocuteurs, une certaine Maggy Biskupski, membre de la BAC de nuit. Lundi 12 novembre dernier, la fonctionnaire s’est suicidée, chez elle, avec son arme de service, à bout de force. 

Sur le même sujet

« La mort a toujours tort » 

Ce samedi 17 novembre, en préambule à son passage hebdomadaire chez Thierry Ardisson, l’animateur controversé a tenu à lui rendre hommage. « C’est terrible quand vous vous êtes invectivé avec quelqu’un […] que vous apprenez qu’une personne que vous avez vu réellement, en face de vous, si jeune, n’est plus là. Vous vous dites que la mort a toujours tort et que pourtant elle a toujours le dernier mot »,
a-t-il commencé par déclarer sur un ton grave avant d’estimer que cette femme était partie avec « sa douleur, son mystère, ses peurs et ses doutes »

Des regrets et une leçon 

L’ancien chroniqueur de Laurent Ruquier a voulu terminer son laïus par un regret : « Si elle était là aujourd’hui, peut-être que je parlerais très longtemps avec elle après le débat et que je ne partirais pas aussi rapidement que je l’ai fait la dernière fois. Je crois que dans des moments comme ça, le silence et le respect l’emportent et que pendant les semaines qui vont venir, je ne pourrai pas m’empêcher de penser à elle régulièrement ».
Une petite leçon pour l’animateur, qui, même s’il n’est pas coupable de la mort de la policière, se souviendra peut-être à l’avenir du poids que peuvent avoir les mots.  

from Tumblr https://reseau-actu.tumblr.com/post/180271285063

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :