Suspension d’Orban: un mauvais coup pour les souverainistes européens


Suspension d’Orban: un mauvais coup pour les souverainistes européens:

La droite européenne a décidé mercredi de suspendre le parti du dirigeant populiste hongrois Viktor Orban de ses rangs pour une durée indéterminée. Une occasion ratée pour la recomposition des alliances rêvée par Matteo Salvini.

La suspension avec effet immédiat de Viktor Orban du Parti populaire européen ne rebattra pas dans l’immédiat les cartes des alliances au sein du prochain Parlement européen. Tous ceux qui, pour ne pas jeter dans les bras les uns des autres les nationalistes de toute l’Europe, poussaient pour une solution soft redoutaient qu’elle ne profite à Matteo Salvini, qui se voit bien en chef des souverainistes en Europe. Il y a quelques mois, le ministre italien de l’Intérieur a beaucoup joué la carte Orban pour mettre en scène la puissance émergente des nationalistes en Europe. Mais il s’agissait plus d’une mise en scène que d’une construction programmatique. Le 28 août, en visite éclair à Milan, Orban déclarait: «Matteo Salvini est mon héros. Je suis un grand admirateur et j’ai des expériences que je pourrais peut-être partager avec lui.»

Début mars, la Ligue a nommé un nouveau responsable des affaires extérieures, qui sera l’artisan de la ligne politique européenne et des alliances au sein du prochain Parlement à Strasbourg. Élu sous la bannière des Cinq étoiles, l’eurodéputé Marco Zanni a rejoint la Ligue et se trouve être un proche du ministre de la Famille Lorenzo Fontana, appartenant au courant le plus conservateur sur le plan sociétal de la Ligue. Marco Zanni, qui favorise les contacts entre Salvini et Orban, avait plusieurs fois laissé entendre qu’il poussait à une alliance avec le Fidesz. Semblant donner raison à son nouvel homme de confiance, Matteo Salvini affirmait début mars à propos de son «ami» hongrois: «Il y a des amis qui ont été proches dans des moments difficiles et je ne veux pas les abandonner.»

Des divergences de vues

Pour autant, cette proximité claironnée cachait mal leurs divergences de vues. Certes, tous deux sont critiques de l’Europe et appellent à son changement radical. Ils ont une vision conservatrice de la famille, et défendent la baisse des impôts, avec une flat tax à 15 %. Mais si la Ligue comme le Fidesz sont opposés à l’accueil des migrants, et se reconnaissent dans la fermeture manu militari des frontières, le leader hongrois est farouchement hostile à la redistribution des migrants entre pays européens défendue par la Ligue.

Malgré les déclarations d’amour tonitruantes, in fine, Orban n’entendait pas quitter le PPE pour les beaux yeux de Salvini. Peu désireux de rejoindre la ligue des mouvements souverains que voulait construire l’Italien, le Hongrois s’est jusqu’à présent toujours montré désireux de rester dans le PPE. Tout au plus avait-il proposé une alliance visant à mettre les socialistes hors de la direction de l’Europe. Alors que Salvini avait annoncé le 28 août qu’il y aurait «beaucoup d’autres rencontres», il n’y en a pas eu depuis. À la mi-septembre, à l’occasion du sommet des ministres européens de l’Intérieur sur la gestion des migrants, Matteo Salvini avait été le premier à dénoncer la menace des sanctions contre le peuple et le gouvernement hongrois, déclarant vouloir rapidement «gouverner l’Europe avec Viktor Orban».

Mais depuis, pas grand-chose. Matteo Salvini a été plus occupé sur les fronts italiens – des scrutins régionaux d’importance se sont déroulés ces dernières semaines – que par les européennes. Même s’il affirme que la Ligue a choisi 99 % de ses candidats pour les élections du 26 mai, et que la technocratie de Bruxelles va bientôt devoir faire ses valises, il a été peu disert et peu précis sur sa vision de l’Europe.

from Tumblr https://reseau-actu.tumblr.com/post/183607046248

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :