L’offensive d’Amazon pour convertir les pharmacies à la vente en ligne


L’offensive d’Amazon pour convertir les pharmacies à la vente en ligne:

Le géant américain, présent porte de Versailles au salon Pharmagora, samedi et dimanche, propose déjà aux officines d’utiliser sa place de marché pour diffuser leurs produits de parapharmacie.

La présence d’Amazon au salon Pharmagora, qui se tient ce week-end à Paris, ne devrait pas passer inaperçue. Pour la première fois, le géant mondial de l’e-commerce loue un stand parmi les pharmaciens et fournisseurs du secteur. «L’idée est de présenter notre modèle de place de marché aux pharmaciens afin de les aider à digitaliser leur activité comme nous le faisons déjà avec des milliers de TPE en France», explique Charlotte Halb, responsable de la marketplace d’Amazon.fr.

La présence de l’entreprise américaine est perçue comme une provocation pour certains. «On sait très bien ce qu’ils ont derrière la tête, assure un dirigeant du secteur. Ils se positionnent pour pouvoir un jour vendre en ligne des médicaments.» Aujourd’hui, la vente en ligne de médicaments sans ordonnance n’est autorisée qu’aux officines ayant pignon sur rue. Mais il leur est impossible de passer par une place de marché en ligne (market place) qui n’a pas de magasin physique, telle celle d’Amazon.

» LIRE AUSSI – Une brèche est ouverte dans la vente en ligne de médicaments

Cela n’empêche pas le géant de l’e-commerce d’approcher les pharmaciens et de leur proposer d’utiliser la place de marché d’Amazon pour les produits de parapharmacie, non concernés par les restrictions imposées aux médicaments. Sur son site français, l’offensive d’Amazon dans ce secteur a démarré il y a dix ans. Aujourd’hui, il compte plus de 50.000 références réparties en sept catégories (visage et corps, bébés et mamans, hygiène, soins des cheveux, compléments alimentaires…). Ces articles sont vendus en propre ou par des marchands tiers: laboratoires pharmaceutiques, centrales d’achat ou groupements de pharmacie… On y trouve aussi des discounters en ligne comme Santediscount.com.

«Amazon a représenté pour nous un tremplin en termes de ventes.»

200 officines et parapharmacies y commercialisent aussi leurs produits. La plupart font également confiance à Amazon pour expédier leurs produits. «Amazon a représenté pour nous un tremplin en termes de ventes, explique Jean-Philippe, propriétaire d’une pharmacie en Saône-et-Loire, dans une ville de 6 000 habitants. Cela a modifié les relations avec nos fournisseurs. Nous avons pu baisser les prix d’achat tout en augmentant nos marges.»

» LIRE AUSSI – Grandes manœuvres dans la parapharmacie en ligne

Ce pharmacien, qui propose plus de 800 produits sur Amazon depuis un an, prévoit d’étendre ses ventes cette année à six pays européens. Il a dû recruter deux personnes pour gérer cette activité supplémentaire. «La tentation est grande d’aller sur Amazon en raison du trafic et de la notoriété générés, commente un professionnel. Mais il faut assumer de payer plus de 25 % de frais à un acteur qui sera peut-être demain leur principal concurrent.»

from Tumblr https://reseau-actu.tumblr.com/post/183817037158

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :