Russie : la France appelle à la “libération” d’un opposant de Poutine


Russie : la France appelle à la “libération” d’un opposant de Poutine:

Alexeï Navalny est incarcéré depuis le 23 juillet et son état de santé s’est récemment dégradé.

Paris s’inquiète du sort d’Alexeï Navalny. Opposant numéro un du Kremlin, cet avocat est incarcéré à Moscou depuis le 23 juillet, et ce pour 30 jours, pour avoir appelé à des manifestations contre l’exclusion par la commission électorale de certains candidats
de l’élection municipale dans la capitale russe, qui doit se dérouler en septembre. Lundi 29 juillet, la France a fait part de « sa profonde préoccupation » et a demandé une « libération rapide », comme le relaie le HuffPost.
En plus de Navalny, 1 373 personnes ont également été arrêtées le samedi 27 juillet, pour manifestation illégale. 

Navalny « empoisonné »

« Un nombre important d’arrestations et de détentions ont suivi les manifestations pacifiques de ces derniers jours à Moscou. L’état de santé d’Alexeï Navalny, incarcéré depuis le 23 juillet, s’est également brutalement dégradé », a fait valoir
le ministère français des Affaires étrangères dans un communiqué. Un peu plus tôt, c’est l’Allemagne qui avait exigé la libération du militant. « Le gouvernement allemand attend la libération rapide des personnes arrêtées », avait déclaré
une porte-parole d’Angela Merkel, rappelant à Moscou ses obligations en matière de respect des « libertés de rassemblement et d’expression ». En effet, Navalny a été récemment traité à l’hôpital pour une « grave réaction allergique »,
avant d’être renvoyé en prison. Il n’a pas exclu la possibilité d’avoir été « empoisonné ». « Je n’ai jamais eu d’allergie », a assuré l’opposant dans un message diffusé sur son blog. « Lors d’une promenade, mes compagnons de cellule ont remarqué que j’avais le cou rouge. […] En une heure, je sens mon front et la peau autour de mes yeux qui me brûlent »,
y explique-t-il. 

Sur le même sujet

Plusieurs opposants perquisitionnés 

L’avocate de ce célèbre blogueur anticorruption s’était, elle aussi, très vite inquiétée du mal « bizarre » de son client et avait assuré qu’il s’agissait d’un empoisonnement. Cette étrange affaire intervient à un moment où les autorités russes semblent
déterminées à tuer dans l’œuf toute contestation liée aux élections locales du 8 septembre, auxquelles la plupart des figures de l’opposition moscovite ont été empêchées de participer. Les Etats-Unis et l’Union européenne ont d’ailleurs rapidement
condamné les très nombreuses arrestations d’opposants, samedi 27 juillet. Les opposants dont la candidature avait été rejetée ont, eux, tous été la cible de perquisitions et convoqués par la police la semaine dernière. 

Originalement publié sur Tumblr: https://ift.tt/2KhOXiJ

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :