Pétrole: la Chine contourne l’embargo sur l’Iran


Pétrole: la Chine contourne l’embargo sur l’Iran:

Les deux pays semblent avoir opté pour un contournement discret. Douze pétroliers auraient ainsi livré leur cargaison en Chine ou en Méditerranée orientale, depuis le début du mois de mai.

C’est un autre théâtre de l’affrontement entre la Chine et les États-Unis: l’Iran. Depuis le 2 mai, Washington interdit les exportations de brut iranien. Cet embargo américain, décidé à la suite de la dénonciation par Donald Trump de l’accord sur
le nucléaire iranien, a pris effet dès novembre 2018. Les Américains avaient alors accordé des dérogations à huit pays qui pouvaient ainsi poursuivre leurs approvisionnements en hydrocarbures iraniens. La Chine comptait parmi ces huit clients exemptés.
Jusqu’au 2 mai, où tout achat de barils iraniens est désormais proscrit par les États-Unis. Une mesure strictement unilatérale, qui relève de cette fameuse extraterritorialité dénoncée en Europe comme en Asie, et qui expose le contrevenant à
de lourdes sanctions financières ou commerciales américaines.

» LIRE AUSSI – Guerre des monnaies: tout comprendre à la crise qui menace l’économie mondiale

Pas question pour Xi Jinping de se plier à ce diktat américain, a fortiori dans le cadre détérioré de la relation bilatérale entre les deux grandes puissances. Mais plutôt qu’une résistance frontale, la Chine et l’Iran semblent avoir opté pour un contournement
discret de l’embargo.

» LIRE AUSSI – Sécuriser le détroit d’Ormuz, une mission impossible?

«Beaucoup de bateaux éteignent leurs transpondeurs»

Antoine Halff, l’un des dirigeants de Kayrros

Ainsi, depuis le 2 mai, douze pétroliers lestés de brut iranien auraient livré leur cargaison en Chine ou en Méditerranée orientale, selon le New York Times, qui s’est appuyé sur les données de MarineTraffic et Refinitiv, deux sociétés qui
recensent le trafic maritime, ainsi que des images satellites de Planet Labs. Pour échapper à la
surveillance de ces sociétés et des États-Unis, «beaucoup de bateaux éteignent leurs transpondeurs (qui permettent de les localiser, NDLR)», souligne Antoine Halff, l’un des dirigeants de Kayrros, société qui estime très finement les flux pétroliers
mondiaux à partir de données satellites. Autre technique de dissimulation: au moins quatre pétroliers affrétés par la banque chinoise Kunlun, filiale du géant pétrolier CNPC, auraient modifié leur nom ces trois derniers mois, rapporte le Financial Times,
citant Lloyd’s List Intelligence.

Casse-tête

Kayrros, pépite française en forte croissance, traque les navires mais parvient aussi à mesurer les quantités contenues
dans les cuves de stockage dans les pays producteurs comme consommateurs, ainsi que l’activité des puits. Fort de ces données, Antoine Halff estime qu’en mai l’Iran aurait encore exporté 1,6 million de barils par jour (Mbj). L’écoulement du pétrole
«devient tout de même un casse-tête, le coût des transactions augmente», observe Antoine, Halff qui évoque des tankers ayant quitté l’Iran mais mouillant au large de Singapour, de la Malaisie ou de la Chine, peut-être faute d’acheteurs fermes.

» LIRE AUSSI – Les enjeux du détroit d’Ormuz en 5 infographies

Selon les dernières estimations de Kayrros, l’Iran aurait réduit ses exportations en juin, mais écoulé tout de même 0,75 Mbj, une estimation
supérieure à la plupart des autres analystes. Sur les cinq premiers mois de l’année, l’essentiel du brut iranien exporté était bien destiné à la Chine. En 2018, l’Iran était le septième fournisseur d’or noir de la Chine, pour un pactole de 15 milliards
de dollars.

Preuve qu’il s’agit d’un sujet de friction de plus entre les deux grandes puissances, le 22 juillet dernier, Mike Pompeo, le chef de la diplomatie américaine, annonçait des sanctions contre l’entreprise publique chinoise Zhuhai Zhenrong, négociant
d’hydrocarbures, et son patron Li Youmin, pour violation de l’embargo pétrolier. Le respect de l’embargo américain fait clairement partie des cartes avec lesquelles Pékin peut jouer dans sa relation tendue avec Washington.

Originalement publié sur Tumblr: https://ift.tt/31ph9ar

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :