Aide médicale d’État: combien ça coûte… vraiment?


Aide médicale d’État: combien ça coûte… vraiment?:

Le gouvernement semble vouloir prendre à bras-le-corps le sujet explosif de l’AME qui représente une dépense de plus d’un milliard d’euros par an.

Émoi et mobilisation du lobby immigrationniste: le gouvernement vient de demander deux rapports sur l’aide médicale d’État (AME) et autres charges au bénéfice des étrangers en situation irrégulière… L’un à l’Inspection générale des finances, l’autre à
l’Inspection générale des affaires sociales.

» LIRE AUSSI – Le gouvernement français désarmé face à l’afflux de migrants

Deux rapports! C’est dire si le gouvernement veut y voir clair. En réalité, il sait très bien de quoi il retourne, mais il a besoin d’une mise à plat d’un système très organisé de dérive des fonds publics. Or, l’opacité de ce système, qui n’est plus maîtrisé
et ne fait l’objet d’aucun contrôle réel, profite non seulement aux migrants clandestins, mais à différents acteurs, dont les 29 associations (toujours les mêmes, Act Up, Gisti, Aides, Cimade, MSF, etc.) constituées en réseau – l’Observatoire
du droit à la santé des étrangers. Lequel s’oppose frontalement à toute idée de réforme.

Comme toujours, les pires dérapages sont justifiés par les meilleures intentions

Avant même les observations des deux rapports demandés pour le mois de septembre, Claude Goasguen, député LR de Paris, qui travaille depuis dix ans sur le sujet (auteur des seuls rapports parlementaires existants), estime que les coûts générés par le système se situent «bien au-delà du milliard d’euros», et que celui-ci est trois à quatre fois plus coûteux que chez nos voisins allemands, déjà généreux dans
ce domaine…

Comme toujours, les pires dérapages sont justifiés par les meilleures intentions. Droite et gauche y ont prêté la main depuis vingt ans. À l’origine, il s’agissait de remplir un «devoir sanitaire» à l’égard des migrants, d’une mission de prophylaxie et
de protection contre les maladies infectieuses dont ces populations étrangères pouvaient être porteuses. Comme il s’agissait d’immigrés clandestins, ce n’est pas la Sécurité sociale qui devait les prendre en charge, mais l’État – qui payait donc directement
leurs dépenses médicales et hospitalières.

Le cas extravagant de mayotte

Il y a vingt ans, sous Lionel Jospin, les bénéficiaires étaient au nombre de 150.000. Dix ans plus tard, ils étaient 200.000. Depuis 2011, ce nombre a encore augmenté de 140.000! Et la dépense avec… Les dernières données disponibles (loi de finances 2019)
portent l’aide médicale d’Etat à 935 millions d’euros (y compris les «urgences»). Or, l’addition réelle est bien supérieure.

Les demandeurs d’asile (qui sont au départ des clandestins) sont, eux, pris en charge par la Sécurité sociale – or ceux-ci, qui étaient 80.000 il y a quatre ans, ont été 122.000 l’an dernier

Claude Goasguen vous dira par exemple qu’il faut y ajouter le cas extravagant de Mayotte où les diverses urgences des Comoriens (notamment les accouchements de leurs femmes), arrivés clandestinement au centre hospitalier local, représentent quelque 100 millions!
Ce n’est pas tout: les demandeurs d’asile (qui sont au départ des clandestins) sont, eux, pris en charge par la Sécurité sociale – or ceux-ci, qui étaient 80.000 il y a quatre ans, ont été 122.000 l’an dernier! Enfin, le cas de la Guyane est en soi
une démonstration: ce département (0,4 % de la population française) consomme 8 % des crédits de l’AME. Les Français seront ravis d’apprendre qu’ils paient ainsi les dépenses médicales des sans-papiers venus du Suriname, d’Haïti et même
du Brésil!

Pour mettre le gouvernement devant ses responsabilités, les sénateurs avaient rogné les crédits de l’AME de 300 millions pour cette année. Matignon les avait aussitôt rétablis. Pourquoi? Le poids du lobby immigrationniste, qui vit de subventions de l’État et des collectivités, n’explique pas tout. L’impératif de trouver des économies budgétaires va peut-être fournir
un début de réponse. Enfin!

Originalement publié sur Tumblr: https://ift.tt/2TtfdLz

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :