Nicolas Bouzou: «Démanteler les Gafam, un cadeau à la Chine»


Nicolas Bouzou: «Démanteler les Gafam, un cadeau à la Chine»:

Les enseignements tirés du démantèlement des trusts américains vers 1900 ne doivent pas être appliqués sans discernement à l’ère de l’économie numérique, très différente de l’économie fordiste du XXe siècle, plaide l’essayiste*.

Exiger un démantèlement des Gafam sur l’autel de la démocratie, de la défense des travailleurs et de la protection de la vie privée donne l’air de défendre la veuve et l’orphelin. Mais, comme souvent avec les slogans faciles, proposer le démantèlement des Gafam perd
de sa pertinence si on réfléchit au sujet. Le fonctionnement de l’économie de la troisième révolution industrielle (la convergence du numérique, de l’intelligence artificielle et des robots) n’est pas celui de l’économie industrielle fordiste du XXe
siècle. Les implications sont économiques et géopolitiques.

Google, Facebook, Amazon, mais aussi Netflix ou Airbnb, ont connu des croissances incroyablement rapides, reflétées par leurs valorisations
boursières. Amazon et Apple cotent plus de 900 milliards de dollars, Alphabet (maison mère de Google) plus de 800 milliards, Facebook plus de 500 milliards. Netflix apparaît petit avec une valorisation d’à peine 140 milliards. À titre de comparaison,
Airbus Group vaut moins de 100 milliards, Orange 35 milliards et Carrefour 14 milliards.

Ces applications ont plus de valeur quand elles connectent des milliards d’humains plutôt que quelques dizaines

L’économie des Gafam est oligopolistique pour trois raisons. En premier lieu, leur business model est basé sur l’utilisation d’infrastructures numériques d’une puissance colossale et le traitement de milliards de données (le big data). Le coût de ces
investissements est gigantesque (des milliards de dollars) et ne peut s’amortir que sur un marché immense. Ces entreprises ont donc besoin de réaliser un chiffre d’affaires énorme pour être rentables. En deuxième lieu, Amazon,
Facebook ou même Netflix sont (ou fonctionnent comme) des réseaux: plus elles comptent d’utilisateurs, plus elles apportent de la valeur. C’est évident pour Facebook, Instagram ou WhatsApp. Ces applications ont plus de valeur quand elles connectent
des milliards d’humains plutôt que quelques dizaines. Ça l’est aussi pour Amazon. Plus l’entreprise compte de clients, plus elle attire des offreurs et plus sa plateforme est utile. Même Netflix fonctionne selon ce schéma. Plus la plateforme convainc
un grand nombre d’utilisateurs, plus ses algorithmes peuvent analyser et prédire avec succès ce qui plaît au public, lui permettant d’élargir son audience. En troisième lieu, ces entreprises vendent un service dématérialisé. Leur marché est donc théoriquement
mondial.

Du point de vue économique, les Gafam ne sont pas devenus des géants par hasard

Les Gafam étendent ainsi leur empire de plusieurs façons. D’abord, les effets de réseau leur permettent d’étendre leur base d’utilisateurs. C’est une croissance «horizontale». Ensuite, ces entreprises pratiquent l’intégration «verticale» afin d’être innovantes
sur l’ensemble de la chaîne de valeur. Netflix devient producteur plutôt que de rester un simple distributeur ; Amazon produit des robots pour maîtriser la logistique ; Facebook crée une monnaie, le libra, stade ultime de la croissance «verticale».
Enfin, disposer d’une capacité d’analyse en big data permet d’investir de nouveaux secteurs. Facebook connaît suffisamment ses utilisateurs pour leur proposer une offre de services de rencontres amoureuses. C’est une croissance «transversale».

Un démantèlement des Gafam poserait un problème économique et, sans doute plus grave, géopolitique. Du point de vue économique, les Gafam ne sont pas devenus des géants par hasard mais parce que leur grande taille rendait un service au consommateur. Les
démanteler diminuerait la valeur de ce service. Une différence fondamentale entre la troisième révolution industrielle et l’économie industrielle fordiste tient à la présence de rendements croissants: aujourd’hui, la valeur du service apporté au consommateur
dépend beaucoup plus de la taille que ce n’était le cas par le passé, ce qui remet en cause ce que nous pensions savoir des vertus de la concurrence au XXe siècle.

Démanteler les Gafam reviendrait à offrir le monde à la Chine

Certes, la position oligopolistique des Gafam leur donne le pouvoir d’augmenter, dans une certaine mesure, leurs prix, comme Amazon vient de l’annoncer pour répercuter la taxe Gafa française. Ce point mérite une grande attention, mais, pour l’heure, il
semblerait que les Gafam aient surtout un effet déflationniste sur l’économie et donc positif sur le pouvoir d’achat. Surtout, du point de vue géopolitique, démanteler les Gafam reviendrait à offrir le monde à la Chine. Des entreprises comme Alibaba
ou Tencent ont des tailles comparables aux Gafam américains. Elles évoluent dans un écosystème chinois très concurrentiel, soutenu sans état d’âme par leur gouvernement.

Le démantèlement des Gafam est une obsession européenne contre-productive qui n’apporte rien à notre continent, sinon le soulagement psychologique propre aux perdants qui regardent passer les trains. Le droit de la concurrence doit être appliqué avec
rigueur pour faire en sorte que les comportements des grandes entreprises n’empêchent pas l’innovation dans les plus petites. Mais le vrai drame, c’est que l’Europe ne compte ni Gafam ni BATX. Voilà quelle devrait être l’obsession de la nouvelle Commission.

*Fondateur du cabinet de conseil Asterès. Dernier ouvrage paru, coécrit avec Luc Ferry: Sagesse et folie du monde qui vient  (XO Éditions, 2019).

Originalement publié sur Tumblr: https://ift.tt/301M0d5

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :